Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L’usine strasbourgeoise de Carambar & Co transformée pour de nouveaux produits

, , , ,

Publié le

La création de la société Carambar & Co le 2 mai 2017 se répercute sur les cinq sites industriels français auparavant détenus par l’Américain Mondelez. Des investissements de 10 millions d’euros vont être réalisés à Strasbourg (Bas-Rhin) sur 35 millions au total. D’ici 2020, la production pourrait atteindre 15 000 tonnes, contre 10 800 tonnes en 2016.

L’usine strasbourgeoise de Carambar & Co transformée pour de nouveaux produits © CC

Le nouveau groupe français Carambar & Co a acquis auprès de l’américain Mondelez cinq sites de production de confiserie en France, dont le principal basé à Strasbourg (Bas-Rhin). Financée par le fonds Eurazeo, cette acquisition provoque de nombreux changements dans les productions de ces usines, nécessitant 35 millions d’euros d’investissements dont 10 millions à Strasbourg, selon une source proche du dossier. Objectif : faire grimper la production de 10 800 à 15 000 tonnes d’ici 2020 et adapter les lignes aux nouvelles marques de Carambar & Co.

La principale usine de Carambar & Co

"L’usine de Strasbourg va conserver son produit emblématique, le Rocher Suchard, qui représente environ 2 000 tonnes en 2016, confirme Lionel Joly, directeur de l’usine. Nous conservons aussi quelques autres produits de la marque Suchard. Mais nous devons profondément modifier le reste de l’outil industriel, notamment pour fabriquer les produits de la gamme Terry’s, fortement implantée sur le marché britannique." Une nouvelle chaîne va produire l’Orange bowl, en forme de quartiers d’orange. Un an sera nécessaire à sa mise en place.

"Un groupe de 18 personnes travaille sur ce projet, avec des opérateurs. Le cahier des charges, l’ergonomie des postes, les plans de formation, les questions environnementales, etc., sont prises en compte dès la conception de la ligne, qui sera construite selon les préconisations du groupe de travail", précise Lionel Joly.

L’usine couramment dénommée Suchard à Strasbourg a failli disparaître au début des années 2000. Un plan de redressement soutenu par les pouvoirs publics de toutes tendances politiques et une mobilisation des salariés et du management, a permis le redécollage du site au sein du groupe Mondelez, où il figure parmi les plus performants. C’était en revanche l’un des plus petits de la société américaine en termes de volume de production, avant de devenir, avec un effectif moyen de 260 salariés (y compris les saisonniers), le plus important du Français Carambar & Co, qui a repris environ 750 salariés sur les différents sites dans le pays.

Didier Bonnet

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus