Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

L'Opep relève sa prévision de la demande mondiale en 2018

,

Publié le , mis à jour le 10/08/2017 À 14H39

Infos Reuters LONDRES (Reuters) - L'Opep prévoit une hausse de la demande pour son pétrole en 2018, en raison d'une augmentation de la consommation mondiale et d'une baisse de l'offre de ses concurrents, mais la hausse de sa propre production suggère que le marché restera excédentaire en dépit des efforts pour le stabiliser.

L'Opep relève sa prévision de la demande mondiale en 2018
L'Opep prévoit une hausse de la demande pour son pétrole en 2018, en raison d'une augmentation de la consommation mondiale et d'une baisse de l'offre de ses concurrents, mais la hausse de sa propre production suggère que le marché restera excédentaire en dépit des efforts pour le stabiliser. /Photo d'archives/REUTERS/Leonhard Foeger
© Leonhard Foeger

Dans son rapport mensuel publié jeudi, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) estime que la demande mondiale pour son pétrole atteindra 32,42 millions de barils par jour (bpj) l'an prochain, soit 220 000 de plus que lors de sa dernière prévision.

L'Opep se montre optimiste pour la croissance économique en 2018 et note que les stocks de pétrole ont reculé en juin dans les économies développées, signe selon elle que l'accord de réduction de la production commence à porter ses fruits. "Avec le rythme de croissance actuel et un second semestre 2017 qui s'annonce tout aussi dynamique, il y a encore une marge de progression", estime l'Opep.

Mais le cartel a également indiqué que ses pompages en juillet avaient dépassé sa prévision de la demande, en raison de la production de la Libye et du Nigeria, deux pays membres exemptés de l'accord entré en vigueur le 1er janvier. La production de l'Opep a augmenté de 173.000 bpj en juillet, à 32,87 millions de bpj, précise le rapport qui souligne la contribution de la Libye et du Nigeria mais aussi de l'Arabie saoudite. L'Opep a ainsi respecté à 86% son accord de réduction de la production, à comparer à un taux de conformité de 96% en juin, selon les calculs de Reuters.

 

(Alex Lawler; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus