L'inventeur des barres parallèles est mort

Par  - Mis à jour le 14 décembre 2012, à 16h10 - Publié le | L'Usine Nouvelle n° 3307
Code Barres
© Ryoki - Flickr - C.C.

L'inventeur du code-barres qui a révolutionné la distribution, Norman Joseph Woodland, est mort à l'âge de 91 ans, selon la presse américaine.

Wal-Mart, Carrefour et tous les industriels de la grande consommation doivent une fière chandelle à Norman Joseph Woodland. Ingénieur en génie mécanique, cet Américain est enseignant à l'université de Drexel (Philadelphie) lorsqu'un de ses collègues, Bernard Silver, lui fait part d'un projet visant à aider les supermarchés FoodFair à identifier automatiquement leurs produits. Sûr du potentiel de ses travaux, Woodland quitte l'université pour se consacrer entièrement au projet. Les deux chercheurs vont multiplier les tentatives, sans succès. Jusqu'à ce que, le 20 octobre 1949, Woodland dépose avec Silver un brevet sur une technologie dérivée du code morse consistant à capturer des informations grâce à la lecture optique de lignes.

À ce moment-là, les lignes imaginées par Woodland sont plutôt concentriques. Il n'en reçoit la patente que le 7 octobre 1952 - il y a tout juste soixante ans - alors qu'il a intégré IBM et revendu son invention. Mais ce n'est que dans les années 1970 que le code-barres prendra son essor, notamment grâce au développement du laser et de l'informatique. Le brevet de Woodland a déjà expiré. Il n'empêche. En 1971, IBM lance un système complet avec le code et la machine capable de le lire. Woodland travaille sur ce nouveau projet avec Georges Laurer. Le code universel UPC avec des barres verticales et des chiffres voit le jour en 1973 sur un paquet de chewing-gum. On évalue aujourd'hui à 8 milliards le nombre de code-barres qui sont scannés chaque jour à travers le monde.

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous