Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

L'internet haut débit dans les avions, c'est pour bientôt en Europe

Cédric Soares , ,

Publié le

A partir de mi-2017, les passagers des vols européens pourront surfer en haut débit. InmSart et Deutsche Telekom se sont associés pour lancer EAN (European Aviation Network), le premier réseau haut débit LTE (mobile) en vol.

L'internet haut débit dans les avions, c'est pour bientôt en Europe

Selon une étude GFK, 80% des passagers européens souhaitent bénéficier d’une connexion haut débit pendant leur vol. Ce sera bientôt chose faite. L’opérateur de satellites InmarSat et Deutsche Telekom viennent de mener à bien leur campagne de tests. Le service devrait être lancé mi-2017.

En septembre 2015 les deux protagonistes ont signé un accord stratégique. L’objectif : lancer EAN (European Aviation Network), premier réseau haut débit LTE déployé sur l’ensemble des vols survolant le territoire de l’Union européenne. Le service doit fournir une connexion de 50Gbps aux passagers. A titre de comparaison, le dernier baromètre nperf a mesuré des débits entre 26 et 41 Gbps chez les quatres opérateurs mobiles français.

Le meilleur des deux mondes au service des passagers

La couverture  européenne est obtenue par combinaison des réseaux des deux opérateurs. Douze satellites géostationnaires sont opérés côté InmarSat et 300 antennes mobiles LTE sont mobilisées côté Deutsche Telekom.

Le réseau terrestre mis en œuvre diffère d’un réseau LTE classique pour répondre aux contraintes liées aux vols. Ses cellules peuvent couvrir des zones de 150 Km, contre 20 Km maximum sur un réseau mobile. Le service doit pouvoir fonctionner à une vitesse de pouvant aller jusqu’à 1200 Km/h.

La campagne de vols de tests au-dessus du Royaume-Uni s’est achevée au mois de novembre 2016. La stabilité de l’infrastructure satellite a été validée début février 2017. Selon InmartSat, le marché de l’accès internet en vol représentera 1 milliard de dollars (938 million d’euros).

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus