Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

L’innovation propulse Valeo vers la voiture électrique

Cédric Soares , ,

Publié le

2016, une année placée sous le signe de l’innovation pour Valeo. Pour répondre aux attentes du marché sur la l’électrification du véhicule et la conduite intuitive, l’équipementier a augmenté sensiblement son budget R&D et constitué une co-entreprise avec Siemens

L’innovation propulse Valeo vers la voiture électrique
Cruise4U, projet de véhicule autonome de Valeo
© Valeo

L’innovation est au cœur de la stratégie de Valeo. Jacques Aschenbroich, PDG de l’équipementier, l’a encore répété lors de la présentation des résultats 2016. "Nous augmentons d’ailleurs plus vite le nombre de dépôts de brevets que de nos dépenses de R&D, ce qui est un signe de vivacité de notre recherche" avait-il confié lors d’une interview réalisée au mois de décembre. Le bilan du dernier exercice fait écho à ses paroles.

50% des commandes clients réalisées sur des innovations

En effet, les dépenses sur le poste recherche et développement ont progressé de 20% en 2016 pour atteindre 956 millions d’euros. Ces dernières sont absorbées par une progression de la marge opérationnelle de 20% également. Les prochaines années devraient s’inscrire dans cette tendance. "On va continuer d’investir lourdement dans notre innovation" confirme Jacques Aschenbroich.

Cet investissement n’est pas seulement un pari sur l’avenir mais une réalité du marché qu’adresse Valeo. 50% des prises de commandes de ses clients sont effectuées sur des produits technologiques vendus depuis moins de 3 ans. Les efforts de l’équipementier portent essentiellement sur l’électrification de la chaîne de propulsion et la conduite intuitive.

L’investissement porte ses fruits. Le pôle Confort et Aide à la Conduite enregistre avec +24% la plus forte croissance de chiffre d’affaires.

La voiture électrique en ligne de mire

Sur la voiture électrique, les clients de Valeo "ont accéléré leurs programmes notamment en Europe et en Chine ". Pour Jacques Aschenbroich l’enjeu est maintenant de savoir " A quel rythme le diesel baisse, à quel rythme l’électrique monte". La volonté de l’équipementier d’investir le secteur s’inscrit au-delà du simple investissement en R&D. En décembre 2016, Valeo et Siemens ont annoncé la création d’une co-entreprise spécialisée dans les systèmes de propulsion haute tension. Le portefeuille de la nouvelle entité, Valeo Siemens eAutomotive GmbH, comprend des moteurs électriques, des prolongateurs d’autonomie, des chargeurs embarqués, des onduleurs et des convertisseurs de tension.

D’après les estimations de l’équipementier, le marché des composants pour véhicules électriques devrait afficher un taux de croissance annuel moyen supérieur à 20% en 2020. Dès à présent, "pour nous la baisse du diesel a un impact positif" se félicite le PDG de Valeo.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus