Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’Ifsttar trace sa route

Publié le

L’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar) aura mis moins d’un an pour dessiner son projet scientifique.

L’Ifsttar trace sa route © DONNAES Philippe

L’Ifsttar est né au 1er janvier 2011 de la fusion entre le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées (LCPC) et l'Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité (INRETS), créé par décret en date du 30 décembre 2010. Organisme public, il est placé sous la double tutelle du ministère de l’Écologie et du Développement durable et du ministère de la Recherche. Ses domaines d’expertise sont multiples.

Il a pour mission, selon le décret, de "réaliser, piloter, faire effectuer et évaluer des recherches, des développements et des innovations dans les domaines du génie urbain, du génie civil et des matériaux de construction, des risques naturels, de la mobilité des personnes et des biens, des systèmes et des moyens de transports et de leur sécurité, des infrastructures, du point de vue de leurs performances techniques, économiques, sociales, énergétiques, sanitaires et environnementales".

"Pour un cadeau de naissance, c’est un fabuleux domaine d’intervention, presque trop vaste, au cœur de l’évolution de nos sociétés", remarque avec gourmandise Henri Van Damme, Directeur Scientifique de l’institut. L’année écoulée a donc été riche en séminaires de connaissance réciproque afin de rapprocher les équipes des organismes fondateurs et de faire émerger une vision commune. Elle a également permis d’identifier les quatre grands chantiers, qui guideront les recherches pour les années à venir :

- La mobilité choisie et la mobilité contrainte : rendre ces deux types de mobilité acceptables sur les plans énergétique, environnemental et social, sera le premier axe de travail.

- La construction économe en ressources : il s’agira ici de développer de nouveaux matériaux et de nouveaux procédés de construction et de concevoir les structures qu’ils susciteront. Ces dernières devront pouvoir être auscultées sur le long terme afin de les rendre durables et résilientes. Ce qui impliquera également de rationaliser l’usage du sol et du sous-sol.

- Impacts environnementaux et risques en milieu construit : un bâti ou une infrastructure de transport ont un impact dont l’analyse dépasse le classique cycle de vie de ses constituants. Une analyse globale intégrant des éléments divers comme la biodiversité, la mixité sociale, l’exposition aux aléas naturels ou l’influence sur la santé permettra d’anticiper les bonnes décisions.

- Villes et territoires durables : une ville ou un corridor urbain sont des environnements complexes soumis à de multiples interactions dans l’espace et dans le temps. Les rendre plus sûrs en cas de crise, après l’analyse et la modélisation de ces échanges constitue un domaine de recherche qui met en œuvre de nombreuses disciplines.

L’Ifsttar espère pouvoir construire un démonstrateur grandeur nature d’ici à deux ans sur le nouvel emplacement de Marne la Vallée, où l’organisme doit installer son nouveau siège à la fin 2012. Si les budgets le permettent. "Il est vrai qu’il est nettement plus difficile de mobiliser des fonds pour développer des infrastructures que de nouveaux véhicules plus écologiques", reconnait Hélène Jacquot-Guimbal, la Directrice Générale. Et les temps des politiques et des instances de tutelles ne sont pas toujours ceux des chercheurs.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus