Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

L’homme a créé au moins 208 espèces minérales… par inadvertance

Myrtille Delamarche ,

Publié le

C’est peut-être le marqueur qui manquait pour valider la thèse de l’entrée dans une nouvelle ère géologique, l’anthropocène. Une ère marquée par la modification irrémédiable de l’environnement par l’homme. Plus de 200 espèces minérales sont nées de l’activité humaine, dont un grand nombre dans des mines.

L’homme a créé au moins 208 espèces minérales… par inadvertance
La simonkolléite a été découverte dans la mine de cuivre de Rowley en Arizona.
© Rruf

Elles s’appellent l’abhurite, la chalconatronite, la fielderite, la simonkolleite… Elles élancent leurs cristaux colorés vers la lumière avec une certaine élégance. Ce sont pourtant des Frankenstein de la minéralogie. Ces 208 espèces minérales (définies par une composition chimique et une structure cristalline propres) sont répertoriées dans la catégorie de celles nées dans les déchets miniers et autres constructions humaines. Leur origine ? La mise en contact de matières pas destinées à se rencontrer, ou des feux allumés là où ils ne se seraient jamais déclenchés naturellement, comme dans le cas de la nesquahonite découverte par le mineralogiste français Charles Friedel dans la mine d'anthracite de La Mure en Isère. Leur répartition géographique est mondiale, comme le montre le Deep Carbon Observatory qui a placé 27 d'entre elles sur une carte.

4% des espèces minérales sont liées à l'activité de l'homme

Leur formation est liée principalement ou exclusivement à l’activité humaine, la première d’entre elles étant l’extraction minière. Les équipes de Robert Hazen, de la Carnegie Institution for Science, Edward Grew de l’Université du Maine, et de Marcus Origlieri et Robert Downs, de l’Université d’Arizona affirment que 208 des quelque 5 200 minéraux reconnus par l’Association minéralogique internationale, soit presque 4% des espèces connues, sont née de l’intervention de l’homme sur son environnement.

Cette découverte des minéralogistes pourrait confirmer la fin d’un cycle de 11 500 ans, soit la durée de l’holocène, notre ère géologique caractérisée, entre autres, par la stabilité du climat. Et l’entrée dans l’anthropocène, une nouvelle ère ainsi nommée par le météorologue et chimiste néerlandais Paul Crutzen, co-découvreur du trou dans la couche d’ozone.

La fiedlérite s'est formée aux abords d’anciennes fonderies, par l’action de l’eau de mer sur des scories de plomb, en l'occurrence celles des mines du Laurion en Grèce. Crédit Rruf.

La métamunirite existe dans plusieurs anciennes mines du Colorado (Etats-Unis). Crédit Rruf.

Abhurite découverte sur l'épave du SS Cheerful, un navire chargé de lingots d'étain coulé au large des Cornouailles anglaises au 19e siècle. Crédit Rruf.

Cette chalconatronite provient de la carrière de Poudrette, près de Mont-Saint-Hilaire au Quebec. Dans d'autres endroits, elle s'est formée en cristallisant à la surface d'objets archéologiques en cuivre traités avec une solution Na2CO3. Crédit Rruf.

Réagir à cet article

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

 

 
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus