Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’héraultais Smoovengo débarque à Paris pour le contrat Velib 2

Publié le

Le groupement Smoovengo, unissant la PME montpelliéraine Smoove à Mobivia, Moventia et Indigo, a signé vendredi 5 mai avec le syndicat francilien Autolib’ Vélib’ Métropole le contrat Vélib 2. Evalué à 600 millions d’euros, il concerne une flotte d’environ 20 000 vélos, dont 30 % à assistance électrique, près de 1 500 stations, ainsi que l’exploitation du service dans la capitale et les communes environnantes de 2018 à 2032.

L’héraultais Smoovengo débarque à Paris pour le contrat Velib 2
Laurent Mercat, le fondateur et dirigeant de Smoove.
© Smoove

Un point commun entre Montpellier, Helsinki, Moscou, Vancouver et Paris ? La réponse est Smoove, une PME spécialiste du vélo en libre-service (VLS), basée à Saint-Gély-du-Fesc, près de Montpellier (Hérault). Composé de Smoove, Mobivia, Moventia et Indigo, le groupement Smoovengo a signé vendredi 5 mai le marché Vélib 2 avec le syndicat francilien Autolib’ Vélib’ Métropole. Ce contrat évalué à 600 millions d’euros sur 15 ans (2018-2032) vient remplacer, compléter et étendre le dispositif Vélib' actuellement en service à Paris et dans 30 communes riveraines.

La signature est intervenue après qu’un recours en référé précontractuel déposé par JCDecaux (prestataire du Vélib’ depuis 2007, candidat associé avec la Ratp et la Sncf pour Vélib 2) a été rejeté le 4 mai par le tribunal administratif de Paris. Les arguments évoqués par JCDecaux, sur la reprise du personnel sortant, soit 315 personnes, par le nouvel attributaire et un doute sur l’impartialité de l’assistance à la maitrise d'ouvrage ont été rejetés par les trois juges des référés. JCDecaux avait jugé la décision du tribunal "surprenante" et annoncé le 4 mai un recours en cassation devant le Conseil d’Etat. Il ne sera pas déposé, indique le 9 mai la direction de la communication de JCDecaux à L’Usine Nouvelle, le contrat étant signé...

Un groupement de quatre partenaires

Pure création montpelliéraine, Smoove a été fondée en juillet 2008 pour fournir à la TaM, la société d’économie mixte des transports de l’agglomération devenue Montpellier Méditerranée Métropole les vélos en libre-service Vélomagg. Président de l’agglomération, Georges Frêche voulait un dispositif sans publicité, qui fut imaginé par le consultant en mobilités douces Laurent Mercat, fondateur, président et actionnaire de Smoove. La PME, qui emploie près d’une quarantaine de salariés et a un établissement à Oullins près de Lyon, est adossée au groupe français Mobivia, actionnaire minoritaire.

Partenaire dans l’offre Vélib’, Mobivia se présente comme "leader européen de l’entretien et de l’équipement de véhicules multimarques", avec 19 enseignes dont Norauto, Midas..., et "premier vendeur de vélos à assistance électrique en France". Selon Smoovengo, qui prépare le dossier depuis deux ans, "un process de production Smoove-Mobivia est déjà prêt à fournir les vélos électriques". "Nous mutualisons les ressources des chaînes de production", ajoute la responsable marketing de Smoove, Hélène Papa.

Moventia est une entreprise familiale espagnole, spécialiste de la "gestion des projets d’exploitation de transport transversaux", avec laquelle Smoove s’est déjà associé pour la flotte de vélos d’Helsinki en Finlande, en place depuis le printemps 2016. Enfin, Indigo (ex-Vinci Park) est le leader mondial des parkings et du stationnement. Le groupement assure que "80 % de la valeur ajoutée du système est fabriquée en France". Concernant la reprise des salariés Vélib’, le groupement Smoovengo a déjà affirmé qu’il "débutera les dialogues de recrutement de ses équipes dans le cadre d’une démarche bien évidemment largement et prioritairement tournée vers les salariés de l’actuel exploitant en proposant à tous ceux que ce dernier ne voudrait pas garder pour ses activités publicitaires, de rejoindre Smoovengo".

100 % des stations fonctionnelles fin mars 2018

Le marché Vélib 2 tournera autour de 20 000 vélos, dont 30 % de vélos à assistance électrique, et entre 1 200 et 1 500 stations, selon Smoove. Un chiffre encore à préciser, car les communes de la couronne parisienne ont jusqu’à fin mai pour se positionner...
Le déploiement des équipements Smoovengo sera progressif et démarrera à partir de fin septembre, indique Smoove, tandis que JCDecaux devra démonter ses stations avant fin 2017. La date d’ouverture du nouveau service est fixée au 1er janvier 2018. Le syndicat Autolib’ et Vélib’ Métropole indique qu’en janvier 2018 la moitié des stations du Vélib’ métropolitain seront mises en service et que 100 % des stations seront fonctionnelles au 31 mars.

Concernant les tarifs, la nouvelle grille sera connue à l’automne, mais la première demi-heure d’utilisation restera gratuite et les abonnements en cours seront transférés aux mêmes conditions...

Pour Smoove, le marché métropolitain parisien représente une flotte aussi importante que tout son parc actuel. L’entreprise gère aujourd’hui 8 800 vélos en libre-service et 13 000 vélos de location longue durée répartis dans 715 stations, dans 26 villes en France (outre Montpellier, Strasbourg, Saint-Etienne, Grenoble, Valence, Avignon...) ainsi que dans 13 pays étrangers (Helsinki, Vancouver et Moscou déjà cités, Marrakech, Astana, Shymkent et Almaty au Kazakhstan...).

Sa "Smoove box" est au cœur de l’offre Smoovengo : un boîtier intelligent assurant l’interface client est embarqué directement sur le vélo, ce qui autorise des stations vélos passives, sans génie civil. Un système de fourche-cadenas brevetée garantit la sécurisation. Smoove a aussi développé une solution, baptisée "overflow", pour gérer la surcapacité des stations, qui sera mise en place dans la métropole parisienne. Elle donne la possibilité de déposer un vélo même lorsque tous les emplacements de la station sont occupés.

Sylvie Brouillet

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • JCDECAUX à NEUILLY SUR SEINE (92200)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus