Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

L'ex-directeur général délégué d'Areva mis en examen dans l'affaire Uramin

, , ,

Publié le , mis à jour le 27/02/2017 À 06H52

Infos Reuters PARIS (Reuters) -  L'ex-directeur général délégué d'Areva, Gérald Arbola, a été mis en examen pour diffusion d'informations trompeuses et présentation de comptes infidèles dans l'enquête sur la valorisation, par le groupe, des actifs de la société minière Uramin, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier.

L'ex-directeur général délégué d'Areva mis en examen dans l'affaire Uramin
Gérald Arbola, ex-directeur général délégué d"Areva, a été mis en examen pour diffusion d"informations trompeuses et présentation de comptes infidèles dans l"enquête sur la valorisation, par le groupe, des actifs de la société minière Uramin. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann
© Christian Hartmann / Reuters

L'ex-directeur général délégué d'Areva, Gérald Arbola, a été mis en examen pour diffusion d'informations trompeuses et présentation de comptes infidèles dans l'affaire Uramin. Il a été mis en examen jeudi, a-t-on précisé, confirmant une information du Parisien.

Mercredi, l'ancien co-président du comité d'Audit d'Areva, René Ricol, a quant à lui été placé sous le statut de témoin assisté dans ce dossier, un statut intermédiaire entre celui de simple témoin et celui de mis en examen.

Deux enquêtes distinctes ont été ouvertes sur le rachat, par Areva, d'Uramin en 2007, qui a tourné au fiasco financier.

L'une porte sur la valorisation des actifs.

Ouverte en mai 2015, elle vise des possibles faits de présentation de comptes inexacts, diffusion d'informations fausses ou trompeuses, abus de pouvoir, faux et usage de faux sur l'exercice 2010-2011.

Dans ce volet, l'ancienne présidente du directoire d'Areva, Anne Lauvergeon, a été mise en examen pour présentation et publication de comptes inexacts et diffusion de fausses informations.

L'autre volet de l'affaire vise les conditions du rachat de la société minière canadienne, et porte sur des chefs d'escroquerie, d'abus de bien social, de corruption d'agent public étranger et de délit d'initié.

Olivier Fric, époux de l'ancienne présidente d'Areva, a été mis en examen pour délit d'initié et blanchiment dans ce dossier. Il est soupçonné d'avoir réalisé une plus-value grâce à des informations dont il aurait bénéficié au sujet de cette opération.

L'acquisition d'Uramin en 2007 pour 2,5 milliards de dollars (1,7 milliard d'euros) a contraint Areva à inscrire dans ses comptes en 2010 et 2011 des provisions d'un montant total proche de 1,9 milliard d'euros pour tenir compte de la dévalorisation des actifs de la société, consécutive à une baisse des cours de l'uranium et de ses réserves estimées.

Pour Reuters, Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Réagir à cet article

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

 

 
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus