Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

L'Europe de la cybersécurité est en marche

Hassan Meddah , ,

Publié le

Les industriels comme les agences nationales de cybersécurité militent pour harmonisation des règles entre les différents pays européens afin de protéger plus efficacement leurs actifs critiques. Au Fic, le salon international de la cybersécurité qui se tient à Lille, le mouvement a été amorcé. 

L'Europe de la cybersécurité avance. Aussi bien sur le plan industriel que réglementaire. Au Fic (Forum international de la cybersécurité) qui se tient à Lille ces 25 et 26 janvier, Guillaume Poupard, patron de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) a souligné l'intérêt de la nouvelle directive européenne NIS (pour "Network and information security") complémentaire de la Loi de programmation militaire (LPM) française.

La directive imposera aux différents pays européens de protéger leurs opérateurs d'infrastructures critiques.

"La directive NIS va concerner un cercle beaucoup plus large que les seuls opérateurs d'importance vitale (OIV) ciblés par la LPM. Elle pourrait concerner plusieurs milliers d'entreprises et prévoit d'adapter les moyens de sécurisation en fonction des risques encourus. L'application de la directive est laissée en grande partie à l'appréciation des différents États" a-t-il précisé. 

Typiquement, la LPM qui cible environ 200 opérateurs d'infrastructure vitale, est loin de cibler l'ensemble des sites Seveso en France.

"Un marché moins fragmenté"

Dix industriels du secteur, réunis dans le consortium ECIL*, accompagnent aussi ce mouvement. Ils ont profité du salon pour remettre au Commissaire européen Günther H.Oettinger, en charge de l'Economie et la société numériques, leurs recommandations pour l'élaboration d'une politique européenne de cybersécurité.

"Nous avons un marché extrêmement fragmenté entre tous les États membres. Pour vendre ses produits en Europe, une entreprise doit faire les certifier dans un grand nombre de pays. C'est très compliqué. Cela va lui du coûter du temps, de l'énergie et de l'argent. Il faut un marché moins fragmenté pour permettre l'émergence de champions européens", a souligné Philippe Duluc vice-président en charge de l'activité des systèmes de mission critique Atos.

"Faciliter les échanges d'informations"

Thales a souligné la nécessité de produire des solutions sécurisées dès leur design. "La notion de cybersécurisation doit être prise en compte dès la conception au même titre que d'autres spécifications comme la performance ou la résilience du système informatique", souligne Marc Darmon, directeur général adjoint, de la division des systèmes d’information et de communication sécurisés de Thales.

Autre recommandation de l’ECIL: la création, à l'échelle européenne de centres de partage et d’analyse de l'information (ISAC) dans différents secteurs industriels (transport, énergie...) sur le modèle américain. Selon leur rapport, "la collaboration des ISAC permettrait d’encourager et de faciliter les échanges d'informations en matière de sécurité entre les États membres et les secteurs critiques de l’industrie et ainsi créer un cyberespace européen pour les entreprises et les citoyens".

A Lille, Hassan Meddah

*: les dix industriels regroupés au sein de l’ECIL : Thales, Atos, Airbus Group, Deutsche Telekom, Ericsson, Infineon, Cybernetica, F-secure, BBVA et BMW

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus