L'étude Séralini sur les OGM rejetée par l'agence européenne Efsa

Par  - Publié le
Maïs Doux
© D.R. - Doux

Le professeur de biologie moléculaire Gilles-Eric Séralini a réalisé une étude controversée sur la dangerosité d'un maïs transgénique et d'un herbicide.

Les photos de ses rats déformés par les tumeurs avaient fait le tour de la toile en septembre dernier. Après avoir été discréditée par les six académies nationales d'Agriculture, de Médecine, de Pharmacie, des Sciences, des Technologies et Vétérinaire, l'étude scientifique du professeur français Gilles-Eric Séralini vient d'être rejetée définitivement par l'Efsa, l'agence européenne de sécurité des aliments.

Une étude menée pendant deux ans sur le maïs génétiquement modifié NK603 et l'herbicide Roundup, commercialisés par la firme américaine Monsanto.

"Les conclusions de l'étude ne sont pas étayées par des données", estime l'Efsa dans son "évaluation finale" de l'étude publiée le 19 septembre dernier, et qui met l'accent sur les "effets toxiques graves des organismes génétiquement modifiés".

"Les lacunes importantes constatées dans la conception et la méthodologie impliquent que les normes scientifiques acceptables n'ont pas été respectées et, par conséquent, qu'un réexamen des évaluations précédentes de la sécurité du maïs génétiquement modifié NK603 n'est pas justifié", souligne l'Efsa, dans un communiqué rapporté par l'AFP

Et de citer "des objectifs d'étude peu clairs, le nombre peu élevé de rats utilisés, un manque de détails concernant la formulation de l'alimentation et du traitement, des informations clés manquantes sur les méthodes statistiques employées et un rapport incomplet sur les facteurs résultants".

L'Efsa précise que son rejet de l'étude Séralini découle des "conclusions des évaluations distinctes et indépendantes réalisées" par ses experts et par six Etats membres de l'UE, dont l'Allemagne, la France et l'Italie.

 

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

1 réaction

EFSA | 28/11/2012 - 22H30

En 2010, l'EFSA nous rassure sur le fait que le bisphenol A n'est pas dangereux : http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/cef100930.htm

Signaler un abus |  CITER

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous