L'espagnol Saica renforce son usine de papier de Venizel

Par  - Publié le
Saica

L'unité, située dans l'Aisne, devrait bénéficier d'ici à 2008 d'un investissement de 30 millions d'euros. Une enveloppe destinée à améliorer les équipements afin d'augmenter les capacités de production.

Le conseil d'administration du groupe espagnol Saica, basé à Saragosse, spécialisé dans la fabrication d'emballages en carton, vient de valider deux investissements pour son usine Venizel (Aisne) près de Soissons. Le site y emploie 250 salariés dans la fabrication de papier.

Pour un montant d'environ 30 millions d'euros, le groupe va construire une plate-forme de stockage « matière », un bâtiment de stockage de bobines et un atelier de pâte à papier. Ces infrastructures devraient être mises en service le 1er septembre 2008.

Saica vient également d'approuver la transformation - pour 30 millions d'euros - de l'une des deux machines à papier de l'usine. « L'objectif est à la fois d'accroître la capacité de production de cette machine et d'augmenter la production de papier de faible grammage » indique Gilles Brun, directeur du développement de Saica France. L'opération conduirait l'usine à sortir du « classement » Seveso, mais Saica ne souhaite pas en dévoiler les raisons. Toutefois, on comprend que les modifications structurelles apportées à la machine permettront de ne plus avoir recours à certains produits chimiques.

En marge de ces investissements déjà validés par le Conseil d'administration, le groupe Saica planche sur deux « projets optionnels » pour l'usine de Venizel, dont la mise en place d'une chaudière biomasse pour l'alimentation énergétique, ce qui représenterait un investissement de 60 à 65 millions d'euros. La décision devrait être prise à la fin de l'année.

Ce mode de production d'énergie semble être dans l'air du temps chez les papetiers, puisque le finlandais UPM-Kymmene vient d'investir 80 millions d'euros dans une chaudière biomasse à base de bois dans son usine Chapelle-Darblay de Grand-Couronne, près de Rouen, spécialisée dans le papier journal.

Enfin, le groupe espagnol tourne sa plume dans l'encrier pour le remplacement de la deuxième machine à papier - vieillissante - de l'usine par une nouvelle machine. Un investissement très lourd de 300 millions d'euros qui ferait de Venizel le pôle papetier nord-européen du groupe Saica. Pour cet investissement, le site picard serait, selon Gilles Brun, « en compétition avec d'autres sites européens du groupe ». La décision devrait être connue fin 2007 ou au début de 2008. Le groupe Saica souhaite voir s'impliquer les acteurs locaux (collectivités, administration) dans son projet et souligne la « nécessité d'une synergie entre les acteurs locaux, institutionnels et administratifs ».

Saica France dispose d'une vingtaine de sites dans l'hexagone dans la cartonnerie, le papier pour carton ondulé et le façonnage, dont trois en Picardie (550 salariés) : une papeterie et une cartonnerie à Venizel (Aisne) et une cartonnerie à Doullens (Somme).

De notre correspondante en Picardie, Claire Garnier
Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous