Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Campus

L’école d’ingénieurs, un univers sexiste (mais épanouissant) pour les filles

Aurélie Barbaux , ,

Publié le

Une étude sociologique sur les conditions d’études des filles en école d’ingénieur, réalisée par l’Association Femmes ingénieurs, pointe un sexisme alarmant d’autant plus fort que les filles sont minoritaires. Un constat qui ne va pas aider à motiver des vocations.

L’école d’ingénieurs, un univers sexiste (mais épanouissant) pour les filles © M Kemal (Flickr)

Un projet de recherche européen Womeng publié en 2006 constatait que les études en ingénierie, science et technologie pouvaient représenter un environnement peu accueillant pour les filles, voire "aliénant" au point de les décourager de choisir cette voie malgré leurs très bons résultats en sciences au lycée. Parmi ses recommandations, le rapport soulignait ainsi la nécessité d’améliorer les conditions d’études des filles en école d’ingénieur.

Alors qu’en 2016, les filles sont toujours minoritaires en école d’ingénieur (28,4 %), l’Association Femmes ingénieurs a voulu vérifier l’hypothèse Womeng et chercher à mesurer le taux de satisfaction, épanouissement, équité de traitements, sentiments de discrimination et souhaite de plus de mixité des jeunes élèves ingénieures et l’avis de leurs homologues masculins. Cette enquête réalisée auprès de 1554 élèves, dont 920 filles et 634 garçons, de plus de 90 établissements différents de toutes les régions de France, est très complète. Les analystes en ont dégagé quelques grands enseignements assez paradoxaux.

94% des filles recommanderaient leur école

Certes, les filles affichent un niveau de satisfaction et d’épanouissement très élevé, voire même plus que les garçons : 94 % des filles recommanderaient leur école à des lycéennes, 77 % des filles et 71 % des garçons disent se sentir heureux et plus des trois quarts des deux sexes déclarent se sentir intégrés. Côté bien-être et santé, la situation des filles en école d’ingénieur ne présente pas de spécificité pour cette tranche d’âge. Et sur le plan de la discrimination, la très grande majorité des garçons (82 %) considèrent les filles comme leurs égales en termes de compétences et qualités. Et malgré certains propos sexistes relevés, rares sont les discriminations négatives observées à l’égard des filles de la part des enseignants ou de l’administration

En revanche, le sexisme entre élèves se banalise. 63 % des filles disent avoir déjà subi directement ou été témoins de violences verbales sexistes ou sexuelles sur le campus et 43 % disent subir ces violences verbales régulièrement. Une situation qui s’aggrave dans les établissements où les filles sont très minoritaires. Les violences physiques sexistes ou sexuelles sont de 17 % dans les établissements comptant moins de 10 % de filles (contre 10 % en moyenne).

Sexisme extra-ordinaire

Pire, 10 % des filles déclarent avoir déjà subi une agression sexuelle sur le campus et 5,7 % déclarent avoir été victimes d’une tentative de viol ou d’un viol (majoritairement des rapports sexuels "alors que l’étudiante est inconsciente ou en état d’alcoolémie avancé"). Mais 23 % des victimes n’en ont parlé à personne. Par comparaison, selon un sondage de l’INED (2016), 1,38% des femmes de 20 à 69 ans disent avoir été victimes de violences sexuelles dans le cadre leurs études et 0,20 % de tentatives de viols et viols.

Conclusion. La formation d’ingénieur-e apparaît comme une très belle opportunité d’études pour les filles, qui y trouvent un réel épanouissement et beaucoup de satisfaction. Et ce malgré un très fort sexisme, largement toléré et banalisé par les filles et les garçons, ce qui en rend la lutte très compliquée. Les analyses recommandent donc qu’une politique de tolérance zéro face aux violences sexistes et sexuelles doit être clairement affichée et mise en place par les directions des écoles.  Mais cela ne devrait pas faire augmenter le taux de jeunes filles dans ces écoles. Il faudra trouver d'autres leviers.

Réagir à cet article

Les thèmes de L'Usine Campus


 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus