Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

L’avenir s’éclaircit pour Recylex qui a levé 67 millions d’euros

Léna Corot , ,

Publié le , mis à jour le 31/12/2016 À 14H36

Après six mois de négociations, Recylex a enfin réussi à lever 67 millions d’euros. 40 millions d'euros serviront à construire un nouveau four en Allemagne pour mieux valoriser les déchets en plomb du groupe de recyclage afin que sa filière plomb soit à nouveau rentable.

L’avenir s’éclaircit pour Recylex qui a levé 67 millions d’euros
Recyclex attend toujours la réponse de la Commission européenne a propos des soupçons d'entente pesant sur le groupe et quatre autres sociétés de recyclage de plomb.
© Wikimedia - © David Millier

La survie du groupe Recylex, ex-Metaleurop, était suspendue à la recherche de nouveaux financements. Or Recylex a annoncé dans un communiqué jeudi 29 décembre "la finalisation des financements à hauteur de 67 millions d’euros pour les filiales allemandes du groupe auprès d’un consortium bancaire allemand".

Par ailleurs, le groupe a mis en place une nouvelle ligne de financement en fonds propres avec Kepler Cheuvreux pour un maximum de 2,4 millions d’actions (un peu moins de 9 millions d'euros au cours actuel) suite à l’expiration de la ligne précédente.

"Le closing des financements en Allemagne est une étape majeure de notre stratégie visant à pérenniser le modèle économique du segment plomb", a déclare Yves Roche, le PDG du groupe, dans un communiqué. Il parle même de "projet fondamental pour l’avenir" de Recylex.

40 millions pour fabriquer un nouveau four

En effet, ces fonds serviront notamment à "commencer les travaux de construction du nouveau four de réduction du segment plomb". 40 millions d’euros seront utilisés pour la construction de ce four de réduction à Weser-Metall. Recylex souhaite ainsi que sa filière plomb soit a nouveau rentable en valorisant mieux le plomb contenu dans les matières traitées.

Ce nouveau four devrait permettre "d’améliorer la flexibilité industrielle de la fonderie de plomb" puisque l’usine "pourra désormais traiter des matières primaires et secondaires moins riches en plomb mais plus rentables", explique Recylex dans un communiqué. Cet investissement entraînera la création d’une trentaine d’emplois. Les travaux de construction débuteront dès le premier trimestre 2017.

En outre, 17 millions d’euros serviront à "couvrir les besoins en fonds de roulement".  Ainsi, après six mois de négociations, le groupe Recylex voit son avenir s’éclaircir. Toutefois, la Commission européenne n’a pas encore donné son avis sur les soupçons pesant sur Recylex et quatre autres sociétés de recyclage pour entente sur l’achat de déchets de batteries entre 2009 et 2012.

Réagir à cet article

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

 

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus