Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Aéro

L'américain SpaceX lancera un satellite construit par Astrium

, ,

Publié le , mis à jour le 19/09/2013 À 10H59

Astrium, la branche spatiale d'EADS, va faire appel au concurrent de sa fusée Ariane, le lanceur Falcon 9 de l'américain SpaceX, pour lancer un satellite de surveillance allemand.

L'américain SpaceX lancera un satellite construit par Astrium © Astrium

Dans le contrat signé ce 18 septembre par le spécialiste des technologies spatiales Astrium avec l'allemand OHB, ce n'est pas le montant de 344 millions d'euros qui marque les esprits, mais plutôt le lanceur choisi par la filiale de l'européen EADS pour mettre en orbite le futur satellite de surveillance de l'armée allemande.

Astrium, maître d'oeuvre de la fusée européenne Ariane, a confié à l'AFP "avoir choisi" Falcon 9, le lanceur rival développé par l'américain SpaceX qui fera ses débuts cet automne, car il est est "plus adapté à la demande du client".

C'est la première fois qu'Astrium fait appel à SpaceX. Un porte-parole a expliqué à l'AFP que le satellite du projet allemand SARah, qu'il va développer, fabriquer et lancer pour le compte de l'entreprise OHB System (qui construit les deux autres satellites du pojet SARAh) selon les termes du contrat, sera "trop petit pour être lancé seul sur Ariane 5", et placé sur orbite basse et non sur l'orbite géostationnaire habituelle pour Ariane.

Le contrat signé entre Astrium et OHB couvre également "la mise en place de tous les composants nécessaires au segment sol et d’une chaîne de traitement des images, de la commande à la transmission, totalement opérationnelle à fin 2019", précise le communiqué.

Dans le même temps, Astrium a annoncé dans un autre communiqué avoir signé avec Arianespace un accord pour engager la production de 18 fusées Ariane 5 ECA supplémentaires, qui seront lancées à partir de 2017. Elles s'ajoutent aux 35 lanceurs déjà commandés en 2009 par le spécialiste européen du transport spatial.

Réagir à cet article

Nous suivre

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus