Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

L’allemand OHB décroche le dernier contrat des satellites Galileo

Hassan Meddah , , , ,

Publié le

L’agence spatiale européenne (ESA) a sélectionné le fabricant allemand pour une commande de huit satellites. Le contrat pourrait être signé dès le 7 mai prochain.

L’allemand OHB décroche le dernier contrat des satellites Galileo
OHB fournira les 30 satellites de la constellation européenne Galileo
© ESA

C’est le carton plein pour OHB. L’agence spatiale européenne a sélectionné le fournisseur allemand pour la fabrication et le test de huit satellites Galileo. Il s’agit de satellites FOC (full operation capability) destinés à compléter la constellation européenne des services de géolocalisation. Le contrat ne pourra être signé qu’à la fin d’une période dite de blackout courant jusqu’au 7 mai, précise le communiqué de presse du constructeur allemand diffusé le 27 avril dernier. Durant cette période, ce choix peut encore être contesté par une tierce partie.

Au grand dam de ses concurrents Thales Alenia Space et d'Airbus Defence and Space, l’agence spatiale européenne joue la carte de la continuité. Pour le compte de la Commission européenne, elle avait déjà confié deux contrats à son fournisseur pour respectivement 14 et 8 satellites. Pour cette troisième tranche, ses concurrents pouvaient pourtant nourrir quelques espoirs. En effet, cette compétition intervenait après les problèmes rencontrés en orbite par la constellation. Certains satellites présentent un défaut technique lié au dysfonctionnement de leur horloge atomique. Toutefois, grâce à la redondance des équipements, la qualité de service n'est pas affectée.

En novembre dernier, après le lancement réussi par Arianespace de quatre satellites en un seul tir, le constructeur allemand avait précisé qu’il respectait son calendrier de production pour les derniers satellites à produire. Il travaille avec son partenaire britannique SSTL, société détenue par le groupe Airbus Defence and Space.  Les deux partenaires indiquent qu’ils sont capables de produire deux satellites tous les 3 mois.

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus