Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

L’agence de sûreté nucléaire valide la cuve de l'EPR de Flamanville et temporairement le couvercle

Aurélie Barbaux

Publié le

L’agence de sûreté nucléaire (ASN) considère que les caractéristiques mécaniques du fond et du couvercle de la cuve de l'EPR de Flamanville sont suffisantes au regard des sollicitations auxquelles ces pièces seront soumises. Mais le couvercle devra être changé en 2024. La consultation publique sur son avis est ouverte.

L’agence de sûreté nucléaire valide la cuve de l'EPR de Flamanville et temporairement le couvercle © Ludovic Dupin

L’agence de sûreté nucléaire (ASN) a enfin transmis sa position sur l’anomalie de la cuve du réacteur EPR de Flamanville. Elle considère que les caractéristiques mécaniques du fond et du couvercle de la cuve de la centrale nucléaire EPR de Flamanville en construction sont suffisantes au regard des sollicitations auxquelles ces pièces seront soumises. S’appuyant sur les dossiers transmis par Areva NP et EDF et l’avis de son groupe permanent d’experts pour les équipements sous pression nucléaires, l'enquête a été menée par sa direction des équipements sous pression nucléaires et l’appui technique l’IRSN.

Demande à EDF des contrôles périodiques

Pour autant,  elle indique que "l’anomalie de la composition chimique de l’acier conduit à une diminution des marges vis-à-vis du risque de rupture brutale". L’ASN considère donc "nécessaire qu’EDF mette en œuvre des contrôles périodiques supplémentaires afin de s’assurer de l’absence d’apparition ultérieure de défauts".  L’ASN constate que de tels contrôles sont réalisables sur le fond de la cuve et considère qu’ils doivent donc être mis en œuvre.

Le couvercle à changer dans 7 ans

En revanche, la faisabilité technique de contrôles similaires sur le couvercle de la cuve n’étant pas acquise, son utilisation devra être limitée dans le temps. Elle note que la fabrication d’un nouveau couvercle prendrait de l’ordre de sept ans. Un nouveau couvercle pourrait ainsi être disponible d’ici fin 2024. Dans ces conditions, l’ASN considère que le couvercle actuel ne pourra pas être utilisé au-delà de cette date. Mais la mise en service de la cuve du réacteur EPR de Flamanville reste soumise à une autorisation délivrée au regard des résultats d’une épreuve hydraulique d’ensemble du circuit primaire principal.

L’ASN soumettra dans les prochains jours son projet d’avis à la consultation du public qui se prolongera jusqu’au mois de septembre 2017. 

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • EDF/CNPE à FLAMANVILLE (50340)

Les entreprises qui font l'actu

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus