L’activité économique au plus bas en France et en zone euro

Par  - Publié le
Industrie
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

La croissance de l’activité en France en septembre est proche de la stagnation. Elle se contracte déjà en zone euro.

Selon l’estimation finale de l’indice PMI publiée le 5 octobre par la société Markit, l’indice composite de l’activité globale se replie à 50,2 points. Soit un chiffre proche de la barre symbolique des 50 points, signe de contraction de l’activité.

Dans l’industrie manufacturière, cette frontière  a déjà été franchie. Dans les services, l’indice recule aussi fortement à 51,5 points. Si pour l’économiste de la société Jack Kennedy, cette situation s’explique par la crise de la dette de la zone euro et la détérioration de la conjoncture économique mondiale. Ces deux facteurs auraient ébranlé la confiance et assombri les perspectives.

Dans la zone euro, la tendance est d’ailleurs identique. La croissance de l’activité du secteur privé s’est contractée de manière plus importante que prévu. L’indice composite atteint 49,1 points contre 49,2 points lors de la première estimation. Des données qui laissent entrevoir une stagnation de l’activité au troisième trimestre, suivi d’une baisse du PIB de la zone euro sur les trois derniers mois de l’année.
 

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous