Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

Isagri et Groupama collaborent dans les capteurs connectés pour l'agriculture

Franck Stassi ,

Publié le

La société informatique Isagri et l’assureur Groupama commercialisent de concert Meteus, un pluviomètre et une station connectée dont les données pourront notamment servir à affiner les constats réalisés en cas de sinistre.

Isagri et Groupama collaborent dans les capteurs connectés pour l'agriculture © Isagri

Les difficultés traversées par les agriculteurs suite aux incidents climatiques de 2016 (-29,5% de baisse de la collecte commercialisée en blé tendre) inciteront-t-ils à l’équipement en stations météo ? C’est l’intuition de la société Isagri, spécialisée dans les logiciels, médias et solutions informatiques à destination de l’agriculture. Le groupe vient de se rapprocher de la caisse régionale Paris-Val-de-Loire de Groupama, l’assureur leader chez les agriculteurs, pour lancer Meteus, une station météo et un pluviomètre couplés à une application mobile. "La capacité qu’on aura de pouvoir partager avec l’agriculteur une vision anticipée du comportement des cultures (jaunisse naissante de l’orge, fusariose…) nous permettra de mieux les expertiser", précise Stéphane Gin, directeur du marché agricole chez Groupama. Le produit a été mis en avant la semaine dernière au Sima, le salon des fournisseurs de l’agriculture et de l’élevage.

Mesurer les risques encourus

Au moyen d’un pluviomètre et, pour les stations météo, d’une anémo-girouette, d’un capteur de pression et d’outils de mesure de la température au sol et dans le sol, les deux outils distribuent leurs données au moyen du réseau à bas débit Sigfox – très utilisé dans le secteur – vers une plateforme permettant de consulter ses propres données (sur un site Web ou une application mobile), mais aussi de les partager avec les autres adhérents. Plus de 300 agriculteurs sont déjà enregistrés. Groupama encourage ses souscripteurs à lui donner accès à ces informations : "notre demande n’est pas d’être propriétaire des données, mais en les partageant, on peut mieux travailler avec les agriculteurs", précise Stéphane Gin. "La décision de conduite culturale appartient aux entrepreneurs, mais ils doivent être capables de mesurer les risques qu’ils prennent", rebondit Eric Gelpe, directeur général de Groupama Paris-Val-de-Loire.

Un réseau d'experts pour l'assureur

L’assureur prendra en charge, sur un panel de clients, le coût du matériel (500 euros) et la première année d’abonnement. Ce partenariat avec un équipementier n’empêchera pas les clients assurés ailleurs de souscrire, même si des réductions liées à l’achat en gros sont envisagées. "Nous avons déjà acheté un certain nombre de stations pour les offrir à des agriculteurs en grandes cultures et en viticulture. Nous disposerons ainsi d’un réseau d’experts référents équipés de stations", complète Eric Gelpe, qui rappelle que l’assureur a assuré les moissonneuses-batteuses et, plus récemment, les drones dès leurs débuts dans le secteur.

Isagri compte développer son outil au moyen de travaux avec l’école d’ingénieurs beauvaisienne UniLaSalle, située dans la même ville que ses bureaux et qui l’a vu naître au début des années 1980. Signe des temps, l’établissement lance un master Big data et modèles de prévision, qui s’appuiera notamment sur les données recueillies par Meteus.

Réagir à cet article

 

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus