Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Inquiétude au Royaume-Uni, le prix du fish & chips risque d'augmenter

Franck Stassi , , , ,

Publié le , mis à jour le 17/02/2017 À 10H54

Des difficultés d’approvisionnement en morue et en salade ainsi que des baisses de production sur le saumon et la pomme de terre pourraient pousser les prix du fish & chips à la hausse.

Inquiétude au Royaume-Uni, le prix du fish & chips risque d'augmenter © Flickr/cc Kitanotenshi

Les amateurs de fish & chips risquent de devoir passer à la caisse. Les prix de la morue norvégienne se sont appréciés de 30% en un an, à 2 euros par kg. Une forte hausse a été enregistrée ces dernières semaines suite à une grêve des pêcheurs islandais, qui dure depuis neuf semaines. Or, près d’un tiers des exportations islandaises de morue sont à destination du Royaume-Uni. L’espèce, troisième poisson le plus vendu dans le pays, après le saumon et le thon, est également la plus consommée hors-domicile.

"Au cours des cinq dernières semaines, nos tonnages de poisson islandais ont perdu 75%. Cette situation fait pression sur les emplois dans la chaîne d'approvisionnement et sur la disponibilité dans les magasins", observe, auprès du Guardian, Martyn Boyers, directeur général de Grimsby, le principal importateur britannique de poisson frais islandais. Les pêcheurs islandais souhaitent percevoir une meilleure part de la valeur générée sur leurs prises. Les prix de la morue norvégienne sont, eux aussi, orientés à la hausse.

Le saumon norvégien toujours en proie à des problèmes sanitaires

L’engouement contrarié des Anglais pour la morue n’est pas seulement qu’une affaire de goût : les prix mondiaux du saumon ont augmenté de 45% en un an, d’après le Nasdaq Salmon index, qui pondère les prix du saumon frais supérieur de l’Atlantique. Malgré les efforts réalisés dans ses fermes aquacoles pour résoudre la question des problèmes sanitaires, la Norvège, premier producteur mondial de saumon, est confrontée au problème lancinant des poux de mer, qui affectent la production. Celle-ci a reculé d’environ 9% en 2016, tandis que les exportations norvégiennes de saumon ont baissé de 9%, en volume, sur l’année. Un épisode de prolifération d’algues a par ailleurs perturbé la production d’algues au Chili. Après un recul de 7% en 2016, l’offre mondiale de saumon pourrait néanmoins rebondir de 3% en 2017, estiment les analystes interrogés par Reuters.

Les pommes de terre n'échappent pas à la règle

Le poisson n’est toutefois pas le seul composant du fish & chips. Le prix des pommes de terre est également orienté à la hausse  (+4% dans l’Union européenne et +15% en France en un mois). En un an, le prix des pommes de terre a gagné 30% au Royaume-Uni, baisses de la production et de stocks obligent. Ceux-ci sont d’ailleurs tombés à leur plus bas niveau depuis quatre ans, à 2,9 millions de tonnes en novembre. En guise d’accompagnement, les caprices du temps en Espagne perturbent l’approvisionnement européen en salade…

Réagir à cet article

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

 

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus