Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Infographie] La menace cyber de plus en plus forte

,

Publié le

Plus d’une entreprise sur deux reconnaît avoir été victime d’une attaque informatique au cours des douze derniers mois.

[Infographie] La menace cyber de plus en plus forte

Logiciels de rançon, virus, vol de données personnelles… L’année 2016 a encore été rude pour les entreprises sur le plan de la sécurité informatique. Un constat inquiétant qui transparaît dans l’étude réalisée par « L’Usine Nouvelle » et Orange Business Services : 56 % des entreprises industrielles interrogées en novembre reconnaissent avoir été victimes de cyberattaques au cours des douze mois précédents. Un chiffre en hausse de 5 % par ­rapport à 2015. Ces attaques touchent aussi bien les PME que les grands groupes, dans le but de récupérer leurs données sensibles (données financières, fichiers clients…).

Comment expliquer cette recrudescence ? Par l’activisme des pirates, qui n’hésitent plus à rançonner les victimes si celles-ci veulent retrouver leurs données volées ou chiffrées. Mais pas seulement : les entreprises sont aussi mieux équipées pour détecter des attaques qui échappaient auparavant à leur surveillance. L’humain apparaît comme le maillon faible de la chaîne de la cybersécurité. Parmi les menaces potentielles, les entreprises craignent avant tout l’erreur et l’imprudence de leurs collaborateurs (57 %) ou d’être victimes d’un employé démotivé ou corrompu (46 %), plutôt que d’être la cible d’un individu ou d’un groupe isolé extérieur à l’entreprise (43 %). Face à ce défi, trois entreprises sur quatre ont mis en place en interne un programme de sensibilisation à la cybersécurité.

Pour éprouver leurs dispositifs de protection, les directions informatiques ont recours à des compétences extérieures. 35 % envisagent de solliciter des sociétés de conseil, 17 % de faire appel à des hackers éthiques pour la réalisation de tests de vulnérabilité. Moins de 10 % envisagent de bâtir leur propre unité interne de détection et de surveillance des cyberattaques (SOC). 

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus