Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Incendie sur le site de la Compagnie Pétrochimique de Berre (LyondellBasell)

,

Publié le

Un incendie s’est produit ce matin, 12 janvier, à 4h38, sur le site de la Compagnie Pétrochimique de Berre, propriété du groupe LyondellBasell. Le feu, visible de l’extérieur, s’est déclaré dans une tranchée, entre les unités Additifs et la raffinerie. La direction a immédiatement activé le plan d’opération interne et l’incendie a été maîtrisé en 60 minutes par les services de secours.

« Aucun blessé et aucun impact sur l’environnement n’est à déplorer, assure la CPB. La matière qui s’est enflammée étant composée d’oléfines (hydrocarbures lourds), les fumées dégagées ne sont pas toxiques. Une analyse est en cours ». Implanté à une trentaine de kilomètres au nord de Marseille, le site pétrochimique de Berre occupe près d’un millier d’hectares et regroupe une raffinerie, un vapocraqueur et diverses unités chimiques. Il est considéré comme l’un des plus grands complexes européens.

Le 6 janvier, un accident avait eu lieu de l’autre côté de l’étang de Berre, sur le site pétrochimique de Lavera, dans l’entreprise Gazechim. L’explosion d’une bouteille métallique destinée à recevoir du chlore avait causé la mort d’un ouvrier de 28 ans. Elle avait également fait un blessé d’une société extérieure. La déflagration aurait été causée par la présence inattendue d’un solvant industriel, au fond de la bouteille, selon les premières conclusions des experts. Une enquête est en cours pour identifier et comprendre l’itinéraire de cette bouteille et l’enchaînement des événements jusqu’à l’explosion. Une réunion est prévue ce 13 janvier en sous-préfecture d’Istres pour analyser la manière dont l’accident a été traité.

Enfin, selon la CGT, trois autres incidents auraient eu lieu sur cette dernière semaine dont un chez Geogaz, le 4 janvier, voisin de Gazechim, et deux autres chez Ineos, à Lavera, les 4 et 6 janvier. Une succession d’événements qui, si elle n’a pas toujours de répercussions extérieures, suscite l’inquiétude des personnels des usines ainsi que des élus et des riverains des communes concernées.


 

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle
Votre avis ?

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus