L'Usine de l'Energie

L’Energie, c’est aussi l’affaire de l’industrie. Pour comprendre les enjeux de la transition énergétique, suivre le développement des énergies renouvelables, décrypter les politiques environnementales et mesurer l’impact de ces changements sur la compétitivité des usines, L'Usine Nouvelle donne la parole aux industriels. Solaire, éolien, gaz de schiste, nucléaire, hydrogène, pétrole, charbon, biomasse, énergies offshores, isolation des bâtiments… toutes les énergies et les sujets seront traités par nos journalistes et notre réseau d’experts.
 

L'Usine de l'Energie

Dossier

Conférence environnementale : bilan et attentes

"Il faut donner de la stabilité aux industriels de l’éolien"

Par  - Publié le
Eolienne
© Pascal Guittet

  Marc Vergnet, patron du fabricant de petites éoliennes Vergnet, est un des plus anciens acteurs français des énergies renouvelables. Il attend des actes, pas seulement des paroles.

L’Usine Nouvelle - Qu’attendez-vous de la conférence environnementale ?
Marc Vergnet - Les industriels de l’éolien ont beaucoup souffert de l’instabilité et des stop & go des dernières années. Par exemple, Vergnet a eu 15 ans d’une belle vie et a investi massivement en R&D. Mais depuis 2007, je rame ! Ce que je demande avant tout, c’est d’avoir une visibilité législative et administrative. Il faut donner de la stabilité aux industriels et arrêter de toujours  tout remettre en cause. Ca suffit les beaux discours politiques, suivi de mises en place de strates administratives qui retardent ou bloquent les projets. Mais, pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer !

De quoi a besoin l’éolien précisément?
Aucun pays au monde n’a réussi le développement de l’éolien sans que ne soit créé dans son pays une filière industrielle… et sans que cette filière n’ait été portée par une préférence nationale. Il faut réussir à s’adapter aux réglementations européennes qui formellement l’interdisent. Tout le monde le fait dans l’Union, alors que la France pâtît de sa naïveté.

La conférence environnementale peut-elle apporter des solutions concrètes ?
Je suis dans les énergies renouvelables depuis les années 70… et j’en ai connu des grand-messes. Pour réussir, il ne faut pas être parfait. Il faut être simple et efficace. La conférence environnementale doit dessiner les bases d’un débat qui s’appuie sur des témoignages de bons et de mauvais exemples. Soyons opérationnels. Nous avons besoin de gens qui "ont fait" et pas seulement des gens "qui pensent" !

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Les entreprises qui font l'actu

Recevez nos newsletters

Identifiez-vous