IG Metall appelle à la grève dans l’industrie en Allemagne

Par  - Publié le
IG Metall Airbus - Oct. 2011
© AFP PHOTO - ANGELIKA WARMUTH

Le syndicat allemand revendique des hausses de salaire. Avec le patronat, ils en sont au troisième round de négociations.

"Les salariés de différentes entreprises vont se mettre en grève pour protester contre les offres insuffisantes du patronat", a annoncé IG Metall dans un communiqué publié le 27 avril.

Les premiers débrayages sont prévus dans de grands groupes, tels que MAN à Augsburg (sud), Siemens via sa filiale Osram à Berlin, ThyssenKrupp à Andernach (ouest), Continental à Gifhorn (nord) ou encore Bosch à Salzgitter (nord).

Le syndicat discute depuis plusieurs semaines avec le patronat concernant la convention collective du secteur de la métallurgie. Mais le syndicat a rejeté la première proposition patronale d’une hausse de salaires de 3% sur 14 mois, au motif qu’il réclamait 6,5%.

Début avril, au terme de plusieurs semaines de négociations ponctuées de grèves dans tout le pays, les deux millions de salariés de la fonction publique allemande avaient obtenu des hausses de salaires de 6,3% sur deux ans.

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

1 réaction

deck614 | 27/04/2012 - 14H44

IGmetall n’est pas un syndicat de la seule métallurgie, c’est à dire pas uniquement de la transformation du minerai en métal façonable: automobile, aéronautique, textile, habillement bois, plastique,… C'est le 2ème d'Allemagne (2.3millions d'adhérents)
A noter qu’en Allemagne, les 35 heures sont passées comme une lettre à la poste, progressivement, de 1995 à 2005, sans que le gouvernement ait à intervenir. Les ultralibéraux allemands semblent donc se moquer de ce que les américains peuvent dire…

Signaler un abus |  CITER

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous