Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Horn, des fraises plus dures que le titane

Laurent Rousselle , , ,

Publié le

Horn, des fraises plus dures que le titane
Les fraises en carbure ont une résistance élevée à la température.
© cRéDIT PHOTO

Le titane est plébiscité par les secteurs du médical, de l’énergie, du transport comme de l’industrie chimique. Mais 80 % de ses applications restent liées à l’aérospatial. Les composants intégrant ce métal apparaissent dans la structure de l’avion, les ailes, le mât réacteur… Les constructeurs et sous-traitants apprécient le rapport incomparable qu’offre ce métal entre légèreté et résistance à la corrosion, à l’usure, à la chaleur, ainsi que sa biocompatibilité et ses propriétés mécaniques. Mais ces résistances multiples ont des répercussions dans les ateliers de production, au moment de l’usinage de pièces.

La société Horn propose une gamme de fraises en carbure monobloc en versions à 4 et 5 dents pour des dimensions allant de 2 à 20?mm de diamètre et de deux ou trois fois le diamètre en hauteur de coupe. Grâce à elles, le fabricant allemand affirme apporter la solution aux difficultés rencontrées lors de l’usinage du titane, au moyen d’une géométrie de coupe associée à un carbure adapté.

La production de pièces en titane est en effet loin d’être une opération évidente. Sa faible conductivité thermique crée une concentration de chaleur lors de l’enlèvement de copeaux au niveau de l’arête de coupe ainsi que sur la dépouille de l’outil. Il faut alors rapidement évacuer ce copeau car il a tendance à se fendre en refroidissant. En outre, la souplesse du matériau provoque une rétractation au moment de la pression de la coupe. Ce qui entraîne un effort et un frottement au niveau de la face de coupe. Le titane a également tendance à coller et nécessite une lubrification adaptée.

Développée à partir de la nuance carbure TSTK, la gamme de fraises Horn présente une résistance élevée à la température, une faible conduction thermique et réduit les vibrations. Sa conception permet un processus de coupe plus fluide et discret. Ces outils permettent également l’usinage d’alliages plus modernes, comme le Ti6Al4V utilisé dans la construction d’aéronefs ou encore le Ti5553 dont la résistance monte à 1 400 N/mm2.

Horn propose également des gammes de fraises dédiées à l’aluminium et à la fibre de carbone renforcée par des polymères (CFRP). Les fraises « grande avance » (références DAH 25, 37 et 62) sont particulièrement adaptées aux pièces de structure titane avec gros enlèvement de matière. Leur fonction de prédilection consiste au fraisage de poche par interpolation circulaire et hélicoïdale. Enfin, la gamme DAH est plus particulièrement destinée aux éléments en titane forgé.

Le groupe Paul Horn GmbH, dont le siège est situé à Tübingen (Allemagne), est implanté dans plus de 70 pays et compte près de 1 350 collaborateurs. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 250?millions d’euros en 2015.

principaux concurrents


Guhring (Allemagne)

Iscar (Israël)

Kennametal (États-Unis)

OSG (États-Unis)

Sandvik (Suède)

caractéristiques


Fraises carbure monobloc

Conception spéciale titane

Hauteur de coupe 2 ou 3 fois le diamètre

Versions 4 ou 5 dents

Diamètre 2 à 20 mm

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus