Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

[Grippe aviaire] De l’épidémie au tournant judiciaire

Gaëlle Fleitour ,

Publié le

Une enquête vient d’être ouverte par le Parquet de Paris sur l’épidémie de grippe aviaire. Des lots d’oiseaux contaminés auraient-ils été sciemment vendus par des élevages de Vivadour à d'autres éleveurs, favorisant la propagation de l’épidémie ?

[Grippe aviaire] De l’épidémie au tournant judiciaire © Delpeyrat

Tournant judiciaire dans la grippe aviaire. L’épidémie, qui sévit depuis novembre dans le Sud-Ouest et fragilise éleveurs et industriels de la filière du canard déjà durement touchés durement l’an passé, aurait-elle pu être évitée ? C’est ce que semble penser le Parquet de Paris. Selon l’AFP, il vient d’ouvrir une enquête préliminaire pour "tromperie aggravée par le danger sur la santé animale ". Elle fait suite à un rapport du ministère de l'Agriculture transmis au parquet d'Albi, qui s'était ensuite dessaisi au profit du pôle de santé publique de Paris.

Quels sont les faits ? Au sein de la coopérative Vivadour, deux élevages du Gaec de la Guigneret, dans le Tarn, avaient envoyé les 30 novembre et 1er décembre deux lots de canards destinés à être gavés à des éleveurs situés dans le Gers, le Lot-et-Garonne et les Hautes-Pyrénées. Ces lots étaient-ils contaminés par le virus H5N8, et ont-ils alors été vendus en connaissance de cause à ces éleveurs, favorisant sa dissémination ? Ce sont les questions auxquelles devront répondre les gendarmes de Midi-Pyrénées, saisis avec les gendarmes spécialisés de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp).

Vivadour, cinquième plus grande coopérative du Sud-Ouest

Depuis le 4 janvier, la politique d'abattage massif et préventif d’oiseaux se poursuit : étendue à 415 communes du Sud-Ouest, elle aurait déjà coûté 120 millions d’euros à la filière foie gras, selon le Cifog.

Dans le Sud-Ouest, Vivadour est une des cinq grandes coopératives agricoles intégrées, avec des activités allant des céréales destinées à nourrir les canards, jusqu'au foie gras. Basée dans le Gers, elle produit plus de 2 millions de palmipèdes gras par an, via sa marque Delpeyrat.

 

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • VIVADOUR - siège à RISCLE (32400)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus