Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Grâce aux voitures semi-autonomes, 24% des accidents pourraient être évités selon des chercheurs américains

Marine Protais ,

Publié le

Une étude de l'Université de Carnegie Mellon à Pittsburgh (Pennsylvanie) démontre que l'usage généralisé des systèmes de sécurité automatiques permettrait d'éviter chaque année 24% des accidents de la route aux Etats-Unis.

Grâce aux voitures semi-autonomes, 24% des accidents pourraient être évités selon des chercheurs américains © Tesla

Peut-on faire vraiment confiance à une voiture autonome ? En mai, l'accident mortel d'une Tesla Model S en mode autopilot a fait resurgir la polémique. Trois chercheurs de l'Université de Carnegie Mellon à Pittsburgh (Pennsylvanie) se sont penchés sur la question. Dans une étude publiée en juillet dans le journal scientifique Accident Analysis & Prevention (Elsevier), ils révèlent que l'adoption généralisée des systèmes de sécurité, à savoir l'alerte de collision avant, la détection de déviation de la trajectoire et la surveillance de l'angle mort permettraient d'éviter 24% des accidents de voiture annuels aux Etats-Unis.

Des trois technologies, l'alerte de collision avant est celle dont le champ d'action est le plus large selon les chercheurs. Grâce à elle seule, 14% des accidents pourraient être évités. La détection de déviation de la trajectoire est la plus efficace pour les accidents mortels, elle pourrait prévenir 29% d'entre eux, selon l'étude.

200 milliards de dollars économisés

Les chercheurs se sont appuyés sur les chiffres 2012 de l'agence fédérale américaine des États-Unis chargée de la sécurité routière (NHTSA). Ils ont sélectionné les accidents causés par un changement de voie, une sortie de route ou une collision par l'arrière. Ces causes correspondent aux champs d'action des trois technologies étudiées par les chercheurs. Ils ont également tenu compte de la vitesse des véhicules, car certaines technologies ne fonctionnent plus à partir d'une certaine vitesse. Ils n'ont pas pris en compte les accidents survenus lorsqu'il neigeait ou pleuvait beaucoup, car les détecteurs de changement de trajectoire et d'angle mort sont moins fiables en cas de mauvais temps. Au total, ils estiment que 1,3 des 5,6 millions d'accidents répertoriés par la police auraient pu être évités grâce aux technologies. Dont 133 000 avec blessures et 10 100 mortels.

L'étude analyse également l'impact économique de l'usage de ces technologies. Le coût lié aux accidents de voiture pourrait être diminué de 200 milliards de dollars par an aux Etats-Unis, selon les chercheurs.

90% des accidents sont liés à une erreur humaine

Ils soulignent que 90% des accidents de voiture sont liés à une erreur d'humaine. Rien d'étonnant donc que les voitures partiellement autonomes parviennent à les éviter.

Les chercheurs précisent que ces technologies n'en sont qu'à leurs prémisses. "Jusqu'ici réservées aux voitures de luxe, elles équipent certains véhicules moyens de gamme depuis peu (…) Il faudra attendre 2048 pour les voir généraliser à tous les véhicules."

Marine Protais

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus