Google soupçonné de fraude fiscale en Italie

Publié le

Pour avoir omis de déclarer au moins 240 millions d'euros, le géant de l'internet devrait près de 100 millions de TVA au fisc italien. Google a assuré être en conformité dans tous les pays où il est implanté.

La police financière italienne a ouvert une enquête sur la filiale italienne de Google, soupçonnée d'avoir sous-évalué ses profits et de ne pas s'être acquittée de paiements de TVA, selon un document du ministère de l'Economie présenté mercredi 28 novembre.

L'enquête fait suite à des investigations menées en 2007 et qui montraient que, lors de la période 2002-2006, la multinationale américaine avait mis au point un système de transfert de ses profits en Irlande afin d'y bénéficier d'un régime fiscal plus avantageux.

La filiale italienne aurait ainsi omis de déclarer au moins 240 millions d'euros au fisc et devrait plus de 96 millions d'euros de TVA, selon la réponse du ministère à une question posée au Parlement.

En réaction, le groupe internet a assuré respecter la législation fiscale dans tous les pays où il est implanté. "Nous continuerons de collaborer avec les autorités compétentes et répondrons à toute les questions sur Google Italy", a dit une porte-parole.

Reuters (Avec Danilo Masoni, Véronique Tison pour le service français)

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Les articles liés :

Enquête en Italie sur les impôts de Google, arrangement évoqué
MILAN (Reuters) - La justice italienne a ouvert une enquête pour déterminer si Google est en règle avec le fisc et des discussions sont en cours avec le groupe américain en vue d'un possible arrangement, a déclaré mercredi le […]

La Grèce va prendre des engagements en matière de lutte contre la fraude fiscale et la corruption
La liste des réformes que la Grèce doit soumettre le 23 février à ses partenaires de la zone euro comprend des engagements en matière de réformes structurelles dans les domaines de la fraude fiscale et de la corruption, mais sans […]

Nouveau délai pour réduire le déficit français, Google se réorganise en Europe, affaire Gemalto… La revue de presse de l'industrie
Bruxelles a accordé à la France un nouveau délai de deux ans pour réduire son déficit public, Google simplifie sa structure en Europe pour apaiser ses relations avec le Vieux Continent, Gemalto minimise l'ampleur du piratage dont […]

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous