Google entend récupérer 90% des utilisateurs de Microsoft Office

Par  - Publié le
Google Apps
© D.R

Selon le chef de la division Entreprise de Google, la solution Google Apps for Business convient désormais aux 90% d'utilisateurs qui n'ont pas besoin des fonctionnalités avancées de Microsoft Office. En 2013, cette suite bureautique devrait encore s'étoffer du côté du tableur et de l'outil de présentation. À terme "vous ne verrez plus la différence", promet le responsable.

L'année 2012 aura marqué un tournant dans l'adoption en entreprise de Google Apps for Business, la suite bureautique professionnelle de Google. "Nous avons franchi une étape importante en remportant l'adhésion d'une large clientèle [professionnelle]", indique Amit Singh, vice-président de Google en charge de la division entreprise. Dans un entretien accordé à Allthingsd.com, site frère du Wall Street Journal, le responsable revient sur l'année 2012 et sur les perspectives 2013 pour sa suite bureautique en entreprise.

Et pour 2012, le fait marquant a été la succession de gros clients migrant vers Google Apps for Business, qui ont ouvert le chemin. "Dans cette industrie, une fois que voyez d'autres acteurs faire quelque chose, vous le faites aussi", souligne le responsable. En janvier 2012, la banque basque BBVA annonçait ainsi avoir retenu la suite bureautique de Google pour équiper ses 110000 postes utilisateurs.. Un mois après, c'était au tour du groupe pharmaceutique Roche de faire de même pour ses 90 000 postes. En France, Google a convaincu Randstad France de migrer vers sa solution, puis Chronopost.

Un effet boule de neige attendu pour 2013

"Nous sommes passés de 3000 à 6000 partenaires distributeurs en un an. Il y a donc désormais une distribution massive de notre solution", se félicite Amit Singh. Pour 2013, Google prévoit d'annoncer d'autres clients grands comptes "dont certains sont surprenants", prévient-il.

Mais il n'entend pas limiter Google Apps for Business aux grandes entreprises. La cible se veut la plus large possible, avec également les PME et TPE. "Notre objectif est de récupérer les 90% d'utilisateurs qui n'ont pas besoin des fonctionnalités les plus avancées de Microsoft Office", lance le responsable qui concède tout de même que des écarts de fonctionnalités demeurent entre Google Apps for Business et Microsoft Office.

Mais pour les travaux les plus courants, la différence s'estomperait progressivement entre les deux solutions, grâce aux mises à jour régulières d'Apps for Business. Pour le troisième trimestre 2013, Google promet d'ailleurs une importante évolution du côté du traitement des feuilles de calcul Excel. "Vous ne verrez plus la différence [avec MS Office]", assure Amit Singh. La suite va également évoluer du côté du traitement des présentations de type PowerPoint. "Le rachat de QuickOffice [en juin 2012, NDLR] va beaucoup nous aider sur ce point", conclut le responsable.

Lancée en 2007, la suite Google Apps for Business possède, selon son éditeur, quelque 5 millions de clients entreprise dans le monde. Rappelons qu'elle est en concurrence, sur le cloud, avec Office 365 de Microsoft ou encore Zoho Online (lire notre comparatif sur les suites bureautiques en ligne).

Christophe Guillemin

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous