Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Gestamp Sofedit achève la remise à niveau de son usine du Theil

, , , ,

Publié le

Depuis 2011, date de son rachat de l’usine Sofedit du Theil-sur-Huisne (Orne), le groupe espagnol Gestamp a investi 33 millions d’euros dans l’outil industriel pour le mettre aux standards de l’industrie automobile. L’usine qui emploie 713 salariés est spécialisée dans la fabrication de pièces automobiles de châssis et de carrosserie avec une expertise reconnue dans le formage à chaud.

Le groupe espagnol Gestamp a investi 33 millions d’euros dans son usine du Theil-sur-Huisne (Orne) depuis 2011, année de son rachat des usines Thyssenkrupp Sofedit, filiale de l’allemand Thyssenkrupp. Ce site, qui réalise un chiffre d’affaires de 160 millions d’euros avec 713 salariés, produit des pièces automobiles de châssis ("caisses en blanc") et de carrosserie pour les constructeurs automobiles français. Il transforme les bobines d’acier en pièces finies avec différentes techniques d’emboutissage. Il se présente comme un leader mondial du formage à chaud.

"Depuis 2011, nous avons fait une remise à niveau complète de notre outil industriel pour redonner un sens industriel à une entreprise qui était au bord de la faillite. Pour maintenir le niveau d’activité actuel et notre position en France, nous devions investir. Notre objectif est de maintenir notre chiffre d’affaires sur le marché automobile français qui est un marché concurrentiel et instable", analyse la directeur général Sébastien Gourdon.

Une quatrième ligne de formage à chaud

Concrètement, le groupe Gestamp a investi au Theil dans une quatrième  ligne de formage à chaud en 2013 et modernisé une ligne existante de formage à chaud (remplacement d’un four et modernisation de la presse). Il a aussi investi dans la technologie laser qui permet le découpage de l’acier après le formage à chaud. Le dirigeant parle d’une "avancée technologique" pour le site car ce découpage laser permet "d´optimiser la géométrie du produit". Le site s’est aussi doté de nouvelles lignes d’assemblage robotisé et a modernisé sa ligne de peinture cataphorèse.

Parallèlement à la mise aux normes de l’usine aux nouveaux standards de l’industrie automobile, Gestamp se soucie de la montée en compétences de ses équipes.

Sébastien Gourdon demande un soutien de l’Etat pour la création au Theil d’un centre de formation aux métiers de l’outillage pour l’ensemble des usines du groupe Gestamp en France. "Nous avons besoin d’une montée en compétences en matière d’outillage en France. Notre projet est de monter avec l’Etat un centre de formation du même type de ceux que nous avons en Allemagne, en Espagne et au Portugal."

Claire Garnier

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus