Force majeure pour Vale

Publié le | L'Usine Nouvelle n° 3286

Les problèmes continuent pour le complexe nickélifère du brésilien Vale en Nouvelle-Calédonie. Une fuite dans l'usine de production d'acide sulfurique a obligé le géant minier à déclarer un état de force majeure sur ses livraisons à l'australien Queensland Nickel. Le complexe, qui dispose d'une capacité de 60 000 tonnes de nickel (3,5 % de la production mondiale) et de 4 600 tonnes de cobalt, a réussi à produire 4 000 tonnes de métal du diable au premier trimestre.

Imprimer
Afficher tous les magazines par année

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous