Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Faurecia et le CEA s'allient dans la pile à combustible et l'hydrogène

, , , ,

Publié le , mis à jour le 13/09/2017 À 12H21

Infos Reuters FRANCFORT (Reuters) - Faurecia a annoncé mercredi 13 septembre la signature d'un accord avec le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) afin de développer ensemble une pile à combustible pour l'automobile.

Faurecia et le CEA s'allient dans la pile à combustible et l'hydrogène
Faurecia a annoncé mercredi la signature d'un accord avec le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) afin de développer ensemble une pile à combustible pour l'automobile. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier
© Benoit Tessier

Faurecia et le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) ont conclu un accord afin de développer une pile à combustible pour l'automobile. Cet accord de cinq ans porte sur un programme de recherche et développement qui devrait déboucher sur la production en série et la commercialisation d'une pile à combustible haute performance répondant aux attentes de l'industrie automobile, ont annoncé mercredi 13 septembre Faurecia et le CEA-Liten dans un communiqué commun.

Le 67e salon de l'automobile de Francfort, dont les journées presse sont en cours, a souligné l'accélération du mouvement de bascule vers les motorisations électrifiées, qu'il s'agisse d'hybrides à moteurs thermique et électrique ou de modèles seulement à moteur électrique et batterie.

La pile à combustible, qui permet de fabriquer de l'électricité à bord grâce à de l'hydrogène embarqué et qui ne rejette que de l'eau, constitue un autre axe de recherche dans la panoplie des nouveaux types de motorisations.

Coexistence avec les VE à batterie

"Nous sommes persuadés que cette technologie, qui offre une autonomie et un temps de recharge comparables aux véhicules équipés de moteurs thermiques, coexistera avec les véhicules électriques à batterie", a déclaré le directeur général de Faurecia Patrick Koller. "Enfin, la production d'hydrogène est une façon efficiente de stocker l'énergie électrique verte."

L'équipementier, spécialiste des pots d'échappement, des filtres et autres systèmes de dépollution, cherche à se diversifier face à la baisse programmée des voitures diesel et essence. Il a ainsi récemment conclu des partenariats pour développer des réservoirs à hydrogène à haute pression et des vannes compactes.

Son compatriote Plastic Omnium, lui aussi exposé à l'évolution de la filière automobile vers l'électrique en tant que leader mondial des réservoirs de carburant, travaille pour sa part sur les équipements associés aux batteries et regarde également de très près la pile à combustible.

Pour Reuters, Gilles Guillaume, édité par Benoît Van Overstraeten

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus