Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Faraday Future, le rival auto-proclamé de Tesla, abandonne son projet de gigafactory

Pierre Monnier , , ,

Publié le

Vu sur le web Les caisses sont vides chez Faraday Future. Malgré des coupes drastiques dans ses ambitions en début d'année, le constructeur de véhicules électriques n'a pas d'autre choix que d'abandonner la construction de son usine géante de North Las Vegas. Un nouveau coup dur pour l'entreprise qui voulait ringardiser Tesla.

Faraday Future, le rival auto-proclamé de Tesla, abandonne son projet de gigafactory
Le projet d'usine géante de Faraday Future ne verra finalement pas le jour.

Les ambitions de Faraday Future se sont envolées aussi vite qu'elles ont été glorifiées. Lancé en fanfare lors du CES 2016, le constructeur de véhicules électriques se voit déjà à la limite de la faillite. L'auto-proclamé rival de Tesla n'a plus d'argent. Sa maison-mère, LeEco, croule sous les dettes et les actifs de son co-fondateur ont été gelés à la suite du non-paiement d'intérêts. Le couperet vient de tomber, ce lundi 10 juillet : Faraday Future abandonne la construction de son usine géante de North Las Vegas, dans le Nevada aux Etats-Unis.

En février, les projets de Faraday Future avaient pourtant été revus à la baisse : usine plus petite, cadence de production minimale, et gamme de modèles réduite. L'objectif était bel et bien de réduire les dépenses, mais cela n'a pas suffi. "Chez Faraday Future, nous changeons significativement notre stratégie pour se positionner comme le leader de la mobilité personnelle des utilisateurs, détaille Stefan Krause, le directeur financier de l'entreprise, au Nevada Independant . Avec ce nouveau positionnement, nous sommes dans les dernières étapes de confirmer une nouvelle installation qui mènera plus rapidement au démarrage de la production et s'aligne sur les futures options stratégiques."

Paiement des salaires bloqué

Faraday Future cherche actuellement un nouveau lieu de production déjà opérationnel et espère débuter la vente de ses véhicules fin 2018. Le premier modèle de la marque, le SUV semi-autonome FF91 compte d'ores et déjà 64 000 précommandes. Mais rien n'est sûr quant aux capacités du constructeur à honorer un jour les livraisons. Le grand perdant de la chute de Faraday Future reste l'état du Nevada. Car si la production et la dimension de l'usine avaient été touchées, les 13 000 créations de postes devaient bien avoir lieu.

Pire encore, Faraday Future pourrait voir ses ingénieurs quitter l'entreprise rapidement. Selon The Verge, les comptes de la société seraient si impactés que les salaires pourraient ne plus être payés prochainement. Un destin bien sombre pour le constructeur automobile dont les performances techniques étaient pourtant bien réelles. Lors du dernier Pikes Peak, la célèbre course de côte américaine, le FF91 signait le meilleur temps des véhicules électriques. Comme quoi le pari de dépasser Tesla ne semblait finalement pas si fou que ça.

Découvrez la course de Pikes Peak remportée par le SUV FF91 de Faraday Future :

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus