Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Face aux maires de France, Fleur Pellerin tente de rassurer sur le très haut débit

,

Publié le

Fleur Pellerin a profité du salon des Maires, ce matin, pour rappeler les grandes lignes de son calendrier du très haut débit. Face à un public d’élus locaux, elle a aussi, gentiment, rappelé à l’ordre les opérateurs télécoms.

Face aux maires de France, Fleur Pellerin tente de rassurer sur le très haut débit © C.C. - Flickr - Twistiti

A l’occasion d’un atelier "aménagement numérique des territoires" au congrès de l’association des Maires de France, Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l'innovation et à l'économie numérique, a évoqué quelques éléments de sa politique sur le très haut débit. Si elle a rappelé que toutes les parties impliquées –collectivités et opérateurs télécoms- avaient des droits et devoirs, elle a aussi jugé intolérable "que les collectivités locales soient parfois dans une forme d’insécurité vis-à-vis des opérateurs privés." Ceux-ci devront donc "clarifier leurs engagements au-delà des simples déclarations d’intention : un conventionnement systématique État - collectivités et opérateur interviendra d’ici la fin de l’année 2013 dans tous les territoires où des projets de collectivités sont en train d’avancer." Un rappel à l’ordre des opérateurs télécoms sûrement fort apprécié par un public d’élus locaux...

La ministre a confirmé - à nouveau - qu’il fallait ne plus perdre de temps et sortir du "laisser-faire". Reste que son calendrier contient encore nombre d’étapes de concertation et d’évaluation qui risquent d’agacer, en particulier les collectivités qui travaillent sur le sujet depuis plusieurs années. Le calendrier de la ministre pour le déploiement du très haut débit a démarré avec la récente mise en place d’une structure légère de pilotage de son plan "Delta Fibre." La fibre optique reste en effet la priorité du gouvernement avec un déploiement grandeur nature à Palaiseau qui fera figure d’exemple. La ministre se refuse pour l’instant à envisager des déploiements en très haut débit mobile dans les zones grises et blanches sans réflexion d’ensemble.

En décembre et janvier, Fleur Pellerin va continuer le travail de concertation des collectivités et des opérateurs télécoms sur la feuille de route. De quoi préparer le très attendu séminaire gouvernemental sur le numérique en février 2013. A l’issue de ce dernier, "les instances d’évaluation des projets seront progressivement consultées : comité d’experts, comité des réseaux d’initiatives publiques et comité d’engagement" promet-elle.

Enfin, Fleur Pellerin a promis des réponses concrètes sur les deux volets du financement (subvention et prêts), sur la couverture du territoire - y compris dans les zones très denses - et sur le rôle de l’Etat.

Réagir à cet article

 

 

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle
Votre avis ?

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus