Eurial et Agrial créent le deuxième groupe coopératif laitier français

Par  - Publié le
Eurial-Agrial

Les deux coopératives viennent d’engager un processus de fusion de leurs branches laitières. Ce rapprochement d’activités complémentaires ne devrait entrainer aucune fermeture de sites.

C’est une des premières conséquences de la fin des quotas laitiers prévue au niveau européen pour 2015. Les coopératives Eurial (fromages Soignon, beurres Grand Fermage...) et Agrial (yaourts Senoble, boisson Danao...) ont annoncé le 18 janvier, la fusion de leurs activités laitières pour constituer, le deuxième groupe laitier coopératif de France, derrière Sodiaal (Candia, Entremont, Yoplait…).

La collecte de lait des deux groupes dépassera les 2 milliards de litres, auprès de 5 200 exploitations laitières, en Normandie, Pays de la Loire, Bretagne, Poitou-Charentes et région Centre, pour un chiffre d’affaires totalisant 1,8 milliard d’euros.

D’autres rapprochements possibles

"Ce rapprochement va nous permettre de générer des économies d’échelles, en matière de recherche et développement, logistique ou marketing", a déclaré, à L’Usine Nouvelle, Olivier Prételat, directeur général d'Eurial. Selon lui, ce rapprochement, réalisé au moment où Sodiaal engage des fermetures de sites en France dans le lait de consommation, n’entrainera aucune fermeture d’usine ni de suppression de poste. "Nous sommes sur des activités totalement complémentaires", souligne Olivier Prételat. Pour le directeur d’Eurial, cette opération pourrait en entraîner d’autres. "Nous pourrons générer des moyens supplémentaires et continuer à faire de la croissance externe", affirme-t-il, en soulignant la "nécessité de réaliser des synergies et d’autres rapprochements dans le secteur pour lui permettre de mieux s’armer dans la concurrence européenne".

Une fusion par absorption d’ici à deux ans

Selon le protocole d’accord signé, des échanges de participations entre les deux entités devraient avoir lieu en juin, après l’accord de l’Autorité de concurrence. Agrial Entreprises prendra 25 % du capital d'Eurial après augmentation de son capital tandis qu'Eurial possèdera 30 % de la holding laitière d’Agrial, baptisée Filaé, qui détient en partie le groupe Senoble. "D’ici à deux ans, une fois que nous aurons engagé les processus de rapprochement, Eurial absorbera Filaé. Agrial Entreprises et les coopératives agricoles d’Eurial en seront les actionnaires", a expliqué Olivier Prételat.

Eurial a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 810 millions d'euros dont 23% à l'export, avec 1 900 personnes employées et 14 sites industriels dans le lait dont 11 en France, tandis que le groupe Agrial a réalisé un chiffre d'affaires de 2,7 milliards d'euros en 2011, dont 16% hors de France, avec 7 500 salariés, dans les légumes, les boissons (cidre Loïc Raison), la volaille et le lait. Il possède 5 usines dans le lait et une plateforme de distribution.

Adrien Cahuzac

Imprimer

La fiche SENOBLE à FOUCHERES avec Industrie Explorer

lieu

TOUT SAVOIR SUR...
Ses investissements, ses actualités, ses dirigeants, sa production...

Voir la fiche

La fiche EURIAL à DISSAY avec Industrie Explorer

lieu

TOUT SAVOIR SUR...
Ses investissements, ses actualités, ses dirigeants, sa production...

Voir la fiche

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous