L'Usine Auto

La santé des constructeurs français et internationaux, les dynamiques des marchés tout autour du globe, les défis de la voiture plus connectée, plus électrique, plus autonome, moins polluante et les innovations technologiques qui émergent pour y répondre... Tout ce qu'il faut savoir sur l'industrie automobile est traité par nos journalistes et notre réseau d'experts.

Et si votre produit était un iPad…

Par  - Publié le
Thibaut De Jaegher
© B.Levy

La firme à la pomme vient de dévoiler son dernier opus, le New iPad, tentons d'imaginer ce que pourrait être votre i-Product !

iMac, iPod, iTunes, iPhone, iPad, iCloud... Tout ce qu'Apple crée d'innovant, Apple l'affuble du préfixe i. La 9ème lettre de l'alphabet aurait-elle des vertus magiques ? Sans doute si l'on regarde la puissance des i-objets signés de la Pomme. L'imposer devant un banal lecteur MP3 a boosté le partage de musique en ligne. La mettre devant un téléphone a changé à jamais la manière dont nous nous servons d'un téléphone. La placer devant une tablette a bousculé le monde de l'informatique jusqu'à laisser penser que la mort du PC était annoncée.

 

Alors que la firme à la pomme vient de dévoiler son dernier opus, le New iPad, amusons-nous un peu et imaginons ce que pourrait être vos i-objets... Que deviendrez vos produits si vous mettiez un i devant ? Si vous travaillez dans l'automobile, par exemple, à quoi ressemblerait une iCar ? A une voiture bourrée de tablettes ? A une voiture connectée apte à accueillir des applications comme en rêve Carlos Ghosn ? Ou à une automobile totalement robotisée où il n'y aurait plus de conducteurs, juste des passagers ? En cuisine, à quoi ressemblerait un iCook (rien à voir avec Tim, le patron d'Apple) ? Sans doute à un appareil polyvalent, à une sorte de couteau suisse de l'électroménager capable de tout cuisiner grâce à une série d'applications spécialisées. Poursuivons. Dans la santé, quel serait le service apporté par l'iPill ? Celui d'un système capable de délivrer la bonne dose de médicament au bon endroit et au bon moment ? Ou à un système d'analyse qui jauge votre santé en temps réel ? Dans les usines, quel visage aurait les robots (appelons-les iBots) ? Ceux de machines autonomes, programmables facilement ? Ou d'outils ultraflexibles capables de fabriquer tout ou presque ?

 

On pourrait poursuivre cet exercice à l'infini... Et se demander, par exemple à L'Usine Nouvelle, ce que pourrait être un iMag. Mais adopter la "i"-attitude (j'allais dire la i-ttitude) demande un peu plus de réflexions qu'un simple copier-coller du système objet-application qu'Apple a mis en place. Derrière ce tandem efficace, se cachent trois leçons à méditer lorsque l'on tente d'innover.

 

La première : c'est qu'aucune innovation dans ce monde ne s'impose en promettant moins que la génération précédente. Les avantages acquis par la précédente génération ne sauraient être remises en cause par la nouvelle génération. Pour qu'un produit innovant soit adopté, il faut qu'ils repartent des acquis et qu'ils les subliment. Regardez l’iPhone.

Deuxième leçon : la facilité d'utilisation est plus importante que la performance pure. En France, on a souvent tendance à penser que la technologie est auto-suffisante mais elle a besoin d'ergonomie et de design pour être digérée et acceptée. Analysez l’iPad.

Troisième leçon : la proximité client est votre assurance -vie... Sans vous reposer sur un système de rente, imposer à son client une relation régulière vous permet de garder le contact avec votre marché, de sentir ses évolutions et donc de faire évoluer vos produits en conséquence. Imitez l’iTunes.

 

Alors, convaincu que "i" is good for you ?

 

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

3 réactions

Thibaut De Jaegher | 09/03/2012 - 12H04

@Lao20cent
Bien vu ! Mais le fait est que l'iPhone, malgré une autonomie moindre, permet toujours de téléphoner et surtout permet de remplacer nos ordinateurs dans bon nombre de cas.

Pour définir les avantages acquis, il faut mener un vrai travail de fond. L'autonomie de la batterie d'un téléphone n'est pas discriminante car on peut la recharger partout, celle d'une voiture électrique en revanche, oui... Faire le plein de watt pour une automobile étant encore beaucoup trop long...

Signaler un abus |  CITER

Lao20cent | 09/03/2012 - 11H55

"Aucune innovation dans ce monde ne s'impose en promettant moins que la génération précédente"

Nokia 3310 --> Une semaine de batterie
Iphone 4S --> Une journée

Paris / New York en Concorde --> 3h26
Paris / New York aujourd'hui --> 8h

Signaler un abus |  CITER

Trinity dev | 09/03/2012 - 11H24

Non loin de là...

Après 3 ans passé à côté de mon iphone je suis passé chez la concurence! Et quel bonheur de pouvoir se servir pleinement de son smartphone. Ne pas être obligé de passé par iTunes, ne pas être obligé de convertir une vidéo rien que pour pouvoir la lire, ne pas pouvoir prendre une batterie de rechange lors de gros déplacement...

Leur point fort? Le marketing.

Signaler un abus |  CITER

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Les entreprises qui font l'actu

Recevez nos newsletters

Identifiez-vous