Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Campus

Et les 5 universités numériques pilotes lauréates de l’appel à projets DUNE sont…

Aurélie Barbaux , , , ,

Publié le

En parallèle du travail collaboratif engagé par le CNNum pour construire un référentiel ouvert sur la transformation numérique de l’enseignement supérieur, le Commissariat général à l’investissement avait lancé un appel à projets Développement d’universités numériques expérimentales (DUNE) en octobre dernier. Les 5 universités lauréates ont été dévoilées le 14 décembre par le président du jury, Serge Abiteboul, directeur de recherche à Inria.

Et les 5 universités numériques pilotes lauréates de l’appel à projets DUNE sont…

L’appel à projet DUNE  (Développement d’universités numériques expérimentales), n’était pas prévu au budget du Programme des investissements d’avenir. Mais, sans attendre le vote final du troisième volet du Programme des investissements d’avenir (PIA3), dont la priorité numéro un sont les "Nouveaux cursus à l’université", un budget de 8 millions d’euros a été dégagé. Un budget de 250 millions serait nécessaire pour accompagner la transformation numérique des Universités, a expliqué Thierry Mandon le 14 décembre lors de l’annonce des lauréats DUNE. Mais rien n’est acté. Pour que la dynamique engagée ne soit pas stoppée par son successeur, le secrétaire d’Etat à la Recherche et l’Enseignement supérieur prépare un livre blanc.

8 millions d’euros à se partager

Car pour l’instant, seules les cinq universités lauréates de l’appel à projet DUNE, sur 24 candidats, pourront financer, en partie, leur transformation numérique. Elles se partageront l’enveloppe de 8 millions d’euros. Il s’agit de l’Université de Strasbourg  (projet EOLE), du GIP Université Francophone des Sciences de la Santé et du Sport (projet SIDES 3.0), l’université de Tours (projet New Teach), l’Institut Catholique de Lille (projet EPHEMER) et l’Université Rennes 2 (projet DESIR).

Un poste pour les 3 autres nominés

Mais le Jury du commissariat général à l’investissement, présidé par Serge Abiteboul, directeur de recherche à Inria, avait retenu et auditionné huit dossiers. Pour ces trois universités (COMUE de l’Université Paris Seine, AgroParisTech et Institut agronomique et vétérinaire et forestier de France), à défaut de financement sonnant et trébuchant, Thierry Mandon a obtenu du parlement de leur créer un poste pour mener à bien leur projet. C’est toujours ça.

Disrupt campus, l'autre appel à projets 

Quant aux autres universités, elles peuvent toujours candidater à un autre appel à projets, Disrupt Campus, géré lui par Bpifrance. Il porte sur des formations au numérique et à l’entrepreneuriat, destinées aux étudiants pour leur donner les moyens d’aider les entreprises dans leur propre transformation numérique.  Date limite de dépôt des dossiers, le 3 février 2017 à 12h00. 

Réagir à cet article

Les thèmes de L'Usine Campus


 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus