Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Epson respecte l’étiquette

Publié le

Epson respecte l’étiquette
L’étiqueteuse LW-Z900FK peut utiliser jusqu’à sept largeurs différentes de ruban.
© D.R.

La traçabilité des produits, des composants des machines et des installations industrielles ou tertiaires est gérée en partie dans les bases de données des fabricants. Mais dans les usines ou les entrepôts, identification et attestation de conformité passent forcément par un marquage. Celui-ci peut être réalisé en dur, gravé dans les matériaux, mais il nécessite le plus souvent de recourir à un étiquetage. Pour tout ce qui ne peut être fait en automatique, les imprimantes à transfert thermique restent une solution adaptée. Qu’elles soient fixes ou portables, elles travaillent sur divers consommables, avec des logiciels simples à utiliser. Le japonais Epson lance sa première étiqueteuse industrielle « mains libres », un équipement de terrain destiné aux constructeurs, installateurs ou entreprises de maintenance.

Elle vise les dispositifs électriques, les câbles, les équipements de transmission de données dans les salles de serveurs ou encore la tuyauterie et les machines. Et s’utilisera aussi bien dans les bureaux que sur les sites de production et sur les chantiers de construction. Polyvalente, la LW-Z900FK peut utiliser jusqu’à sept largeurs de ruban allant de 4 à 36?mm et trois formes différentes ­d’étiquettes découpées. Elle est compatible avec les modèles standards du marché, mais ­accepte également des supports spécifiques comme les rubans pour gaines thermo­rétractables, les étiquettes magnétiques, des modèles résistants à la chaleur, phosphorescents et réfléchissants.

Une fonction Pick & Print

Les marges d’étiquettes sont réduites à 1?mm pour une utilisation optimisée des rubans, dont la longueur peut atteindre 9?m selon le type de support choisi. La fonction Pick & Print permet d’imprimer une nouvelle ­étiquette dans une série préétablie dès que l’appareil détecte qu’un utilisateur a pris la précédente, et ce même dans le cas d’étiquettes de ­différentes longueurs. Associée à un dispositif de coupe ou de prédécoupe automatique, cette fonctionnalité permet de gagner du temps sur les tâches répétitives, d’autant plus que l’étiqueteuse peut enre­gistrer jusqu’à 100 modèles différents. Le fonctionnement mains libres est rendu possible par un massicot automatique qui découpe les étiquettes grand ou demi-format et par des aimants pour fixer l’étiqueteuse sur des surfaces métalliques. La saisie du texte, simplifiée grâce à un clavier central, peut aussi être effectuée sur le clavier d’un ordinateur équipé du logiciel Epson Label Editor.

Le groupe nippon emploie près de 72 000 collaborateurs et ­affiche un chiffre d’affaires de plus de 8?milliards d’euros. 

Principaux concurrents

 

  • Brady (États-Unis)
  • Dymo (États-Unis)
  • Honeywell (États-Unis)
  • Intermec (États-Unis)
  • Markem Imaje (France)
  • Sato (Japon)
  • Zebra (États-Unis)

Caractéristiques
 

  • Largeur de bande : 6, 9, 12, 18, 24 et 36 mm
  • Résolution : 360 Dpi
  • Hauteur d’impression : 27 mm
  • Vitesse : 35 mm/s
  • 13 lignes imprimables
  • 180 caractères maxi par ligne
  • Code 128, Code 39, EAN-13, EAN-8, ITF, UPC-A, UPC-E
  • Poids : 1 250 g (sans ruban ni piles)

Réagir à cet article

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus