En rachetant MAG Americas, le français Fives devient un grand de la machine-outil

Par  - Publié le
Usinage Mag Fives

  En rachetant au groupe MAG le fabricant de machines-outils français Forest-Liné et les fabricants américains Giddings & Lewis et Cincinnati, Fives devient un acteur majeur du secteur, particulièrement bien placé sur le haut-de-gamme et le travail des matériaux composites.

C’est officiel. Le français Fives rachète au groupe allemand à capitaux américains MAG sa filiale MAG Americas. L’un des principaux fabricants de machines-outils d’origine française, Forest-Liné (300 personnes pour un chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros en 2011), revient donc sous pavillon tricolore. L’entité n’était plus française depuis sa vente, en mars 2011, au groupe MAG.

MAG Americas possédait également deux autres fabricants de machines-outils, Giddings & Lewis et Cincinnati, et a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires d’environ 400 millions de dollars, dont 67 % en Amérique du Nord. Ses effectifs se chiffraient à 1 000 personnes réparties aux États-Unis, en France, au Canada, en Chine et en Corée. Avec ce rachat, Fives va pouvoir viser les 2 milliards de chiffres d’affaires, puisqu’il a réalisé 1,5 milliard en 2012.

Naissance d’un leader dans l’usinage haut de gamme

Surtout, Fives acquiert des savoir-faire dans le domaine des solutions d’usinage haut de gamme et de dépose des composites. Il devient aussi l’un des acteurs majeur de la machine-outil dans le monde, particulièrement bien placé sur le secteur porteur de l’aéronautique, de plus en plus utilisateur de matériaux composites. Dans le domaine de l’usinage, Fives avait déjà racheté le français Cinetic Machining en 1997.

Pour les salariés des usines Forest-Liné de Capdenac (Aveyron) et d’Albert (Somme), cette reprise est une bonne nouvelle. Depuis un an, avec les difficultés du groupe MAG, planait la possibilité de la revente de Forest-Liné. Au mois de mars 2012, Jean-Louis Chauzy, président du Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) de Midi-Pyrénées avait fait part de son inquiétude. Pouvait-il espérer meilleur repreneur que Fives ? Cette société née au XIXsiècle a fabriqué parmi les premières locomotives à vapeur, les ascenseurs hydrauliques de la Tour Eiffel, mais aussi les machines qui ont creusé le métro de Shanghai…

Patrice Desmedt

Imprimer

La fiche FIVES à PARIS avec Industrie Explorer

lieu

TOUT SAVOIR SUR...
Ses investissements, ses actualités, ses dirigeants, sa production...

Voir la fiche

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous