Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[En images] L’Airbus A350-1000 barbotte sur la piste

Cédric Soares , ,

Publié le , mis à jour le 15/04/2017 À 11H26

Photo Airbus a confirmé, mercredi 12 avril, la réussite par l’A350-1000 des essais d’ingestion d’eau. Les tests se sont déroulés sur la base aérienne d'Istres dans le département des Bouches-du-Rhône.

[En images] L’Airbus A350-1000 barbotte sur la piste
L'Airbus A350-1000 a passé avec succès les tests d'ingestion d'eau, réalisés au mois d'avril, sur la base aéronautique d'Istres (Bouches-du-Rhône)
© Airbus

Les premiers émois aquatiques du petit dernier sont toujours un moment important. Que ce soit dans une famille ou chez un constructeur aérien. Airbus vient d’officialiser, mercredi 12 avril, celui de son A350-1000. L’appareil a réussi, courant avril à la base aérienne de Istres (Bouches-du-Rhône), ses essais d’ingestion d’eau.

Le test de l’eau s’apparente à l’épreuve du feu dans le secteur aéronautique. Les avionneurs y valident la capacité de leurs modèles à pouvoir décoller, atterrir et effectuer des manœuvres au sol sur des pistes détrempées.

L’A350-1000 a effectué cinq accélérations, à des vitesses allant de 80 à 140 nœuds (148 à 259 km/h), sur une piste artificiellement inondée. Airbus a confirmé que l’avion s’est comporté “comme prévu”. Le dernier membre de la famille Airbus est prévu pour être mis en service avant la fin d’année. Le modèle enregistre déjà 211 commande.  

L’appareil, au fuselage ralongé, embarquera 40 passagers de plus que son grand frère, l’A350-900. Sa motorisation a été revue à la hausse avec un deux moteurs Rolls-Royce Trent XWB-97 plus puissants. Son train d’atterrissage passe de quatre à six roues. Le bord de fuite de ses ailes a été modifié.

L'Airbus A350-1000 vu du dessus lors de ses tests d'ingestion d'eau réalisés sur la base aéronautique d'Istres

 

L'Aibus lA350-1000 a réalisé cinq sessions d'accélération entre 148 et 259 km/h lors de ses tests d'ingestion d'eau

 

Les tests d'ingestion d'eau réalisés par l'Airbus A350-1000 son une pratique courant avant la mise en service d'un appareil

 

Les tests d'ingestion d'eau sur l'Airbus A350-1000 ont permis de valider sa capacité de manoeuvre sur une piste détrempée

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

16/04/2017 - 11h30 -

les premieres photos ne montrent pas de sillage du train avant dans l'eau alors que c'est lui qui envoie l'eau dans les moteurs: etonnant! est-ce que les photos sont truquees pour cacher quelquechose? a noter que boeing a procede de la meme facon avec son 737 max 9
Répondre au commentaire

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus