Deux syndicats veulent la faillite de Saab

Par  - Publié le
1997. Saab 9-5
© Saab

Alors que le constructeur Saab doit interjeter appel dans la journée, ce sont deux syndicats suédois qui contre-attaquent pour le mettre à mal.

Un responsable du tribunal de Vänersborg en Suède a fait savoir le 12 septembre que la juridiction a reçu des demandes de mise en faillite de la part de deux syndicats suédois, Unionen et Ledarna.

Selon eux, leurs membres n’ont pas reçu leurs salaires et le délai de paiement après la demande du syndicat a expiré. "Il s'est écoulé tellement de temps que nous sommes forcés d'agir au nom de nos membres", explique le chef de Ledarna, Thomas Haglund, qui représente les cadres de Saab.

La production du constructeur est à l’arrêt depuis juin et le groupe n’a pu ni payer ses fournisseurs, ni les salaires des employés au mois d’août. Les syndicats affirment qu’ils retireront leur demande une fois les salaires versés. Pour l’heure, un autre syndicat, IF Metall, a assuré qu’il ne déposerait pas immédiatement de demande de mise en faillite.

Ces annonces interviennent quelques jours après la demande de Saab d’un placement sous la protection de la loi contre les faillites, avec volonté d’une restructuration profonde. Mais le tribunal a rejeté sa demande. Ce à quoi le constructeur a répondu qu’il ferait appel. Sa demande doit être déposée dans la journée du 12 septembre.



 

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous