Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Campus

Des étudiants ingénieurs français en route pour battre un record du monde de vitesse ?

Léna Corot , , ,

Publié le

Des étudiants ingénieurs de l'ESTACA, école située à Laval (Mayenne), souhaitent battre le record du monde de vitesse dans la catégorie véhicule électrique de moins d'une tonne. Leur Streamliner, entièrement fabriqué par leurs soins, va s'élancer sur la piste lors de la très célèbre Speek Week de Bonneville (Utah, Etats-Unis).

Des étudiants ingénieurs français en route pour battre un record du monde de vitesse ?
Depuis 2015 une trentaine d'ingénieurs de l'ESTACA fabrique un Streamliner afin de battre un record du monde de vitesse.
© Facebook/Estaca On the Salt #989

Direction le lac salé de Bonneville (Utah, Etats-Unis) et sa très célèbre Speed Week. Du 12 au 14 août différents véhicules cherchent à y battre divers records du monde de vitesse. Et ce n'est pas le jaune fluo de leur Streamliner qui a attiré l'attention sur cette équipe de français, mais leurs âges. Seule équipe d'étudiants présente, les autres concurrents parlent déjà de "The famous student team", relate l'équipée sur sa page Facebook.

Le rêve de ses ingénieurs ? S'élancer à plus de 345 km/h sur la piste et battre le record du monde de vitesse dans la catégorie voiture électrique de moins d'une tonne. Formés à l'Estaca, école d'ingénieurs de Laval, ils travaillent depuis 2015 sur ce projet. En y consacrant leur temps libre avec un budget final de seulement 240 000 euros quand d'autres concurrents dépassent les 3 millions, ils sont parvenus à fabriquer un Streamliner. Leur véhicule est doté de deux moteurs électriques de 250ch chacun. Il fait sept mètres de long pour 0,9 mètre de large et 0,9 mètre de hauteur, et pèse environ 880 kg.

Peut-être que c'est un projet un peu fou. Mais, pour l'instant, tout se passe bien pour ces étudiants. Arrivés le 10 août sur le site, l'équipe a finalement passé le contrôle technique le 16 août après avoir dû effectuer quelques petites modifications au niveau de la sécurité du pilote dans la cellule de survie.

Un run rookie brillement réussi

Cette première étape franchie, les étudiants de l'Estaca ont ensuite brillement passé le run des rookies. Etant nouveaux venus sur le circuit, leur Streamliner a du s'élancer sur une piste de 5 kilomètres sans dépasser les 240 km/h afin d'obtenir la licence les autorisant à aller sur la piste principale de 11 kilomètres.

Le fameux sésame en poche, l'équipe va maintenant pouvoir effectuer différents run, jusqu'à vendredi 20h (heure locale), afin de franchir différents paliers. Ils expliquent sur leur page Facebook vouloir aller jusqu'à 190 km/h, puis 306 km/h avant d'essayer de franchir les 345 km/h afin d'établir un nouveau record du monde. Vont-ils parvenir à réaliser leur rêve ?

 

Réagir à cet article

Les thèmes de L'Usine Campus


 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus