Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

Des boues d'épuration dans la rivière après un dysfonctionnement à l'usine Candia de Lons

Anne-Katell Mousset ,

Publié le

Des rejets de boues d'épurations en provenance de l'usine Candia de Lons (Pyrénées-Atlantiques) ont eu lieu en fin de semaine dernière dans le Gave de Pau. Le directeur de l'usine réagit à cette pollution, filmée par un kayakiste. En cause, un dysfonctionnement de la station d'épuration.

Des boues d'épuration dans la rivière après un dysfonctionnement à l'usine Candia de Lons
L'usine Candia de Lons (groupe Sodiaal)
© Capture d'écran Google Maps

La vidéo est impressionnante. Elle a été filmée en fin de semaine dernière par un kayakiste lors d'une descente dans le Gave de Pau, avant d'être publiée sur Facebook et repérée par France Bleu Bearn lundi 31 juillet. Cette mousse marron à la surface de l'eau provient de la station d'épuration de l'usine Candia de Lons (Pyrénées-Atlantiques), cogérée avec la Saur. "un dysfonctionnement qui n'a rien de normal", se désole Jean-Luc Persais, directeur du site. "Nous sommes vraiment désolés, il s'agit d'un débordement des boues de la station, provenant du bassin de décantation". Pas de produits laitiers ou de produits de nettoyage donc, mais "des bactéries mortes", relativise-t-il.

 

En cause, un relargage important de saumure ( de l'eau et du sel) en provenance de la fromagerie. Un cocktail que n'ont pas apprécié les bactéries présentes dans la station et chargées de traiter les eaux de l'usine. 

Forte augmentation de la production

La station traite les eaux en provenances de la laiterie industrielle Candia et des Fromageries Occitanes, toutes deux appartenant au groupe Sodiaal. Des investissements conduits récemment ont permis de doubler en deux ans la capacité de production de ces deux sites. "La laiterie est également passée d'une production 100% lait blanc à du lait, de la crème, des briquettes Candy'up...", explique le directeur. Une augmentation de production et une diversification qui ont demandé des aménagements sur la station d'épuration. "Début 2017 nous y avons investi 200 000 euros. Depuis ça va mieux, malheureusement ce relargage momentané montre qu'il y a encore des réglages à améliorer", poursuit-il. "Nous travaillons avec la Dreal, et au besoin nous sommes ouverts à de nouveaux investissements sur la station". L'entreprise s'est engagée à nettoyer le cours d'eau. 

 

 

 

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

05/08/2017 - 18h19 -

ça fait 100 ans qu'ils font chier les agriculteurs au niveau de la qualité du lait et eux se permettent de déverser leur merde dans le Gave. Mais quelle honte.
Répondre au commentaire

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus