Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

Déficit de fruits et légumes en raison de la météo en Espagne

Franck Stassi , ,

Publié le

De mauvaises conditions climatiques perturbent la production de fruits et légumes en Espagne, principal fournisseur européen. Le manque de salades émeut notamment les Britanniques.

Déficit de fruits et légumes en raison de la météo en Espagne © Les Crudettes

Premier producteur de fruits et deuxième producteur de légumes européen, l’Espagne a été affectée par de fortes intempéries en décembre et par une vague de froid en janvier, couplée, par endroits, à des chutes de neige. Premier fournisseur de fruits et de légumes de l’Union européenne avec environ 30% de l'approvisionnement – une proportion qui grimpe à 50% durant la saison hivernale, d’après la Fédération espagnole des exportateurs – le pays est donc scruté de près par les industriels et les commerçants, qui commencent à souffrir de ruptures de stocks. Depuis le mois de janvier, le prix des courgettes a été multiplié par quatre en France. Le prix des légumes a, en moyenne, doublé en Allemagne.

Au marché de gros de Rungis, les correspondants de France AgriMer, l’établissement national de l’agriculture et de la mer, observent l’évolution de la situation. "Les cours des légumes ont été particulièrement impactés et certains produits tels que l’aubergine et la courgette ont largement dépassé les 4 euros le kg. Les prix se sont également envolés pour les salades et pour les tomates, avec une réduction des disponibilités", constataient-t-ils le 21 janvier avant de relever, la semaine suivante, des prix "dissuasifs", pour les consommateurs, sur plusieurs produits dont la salade. Cette semaine, la situation se détend avec de premières baisses de prix sur le chou-fleur, le poireau ou le brocoli. L’attentisme était néanmoins de mise chez les acheteurs, dans  l’attente de nouvelles baisses de prix.

Un hashtag britannique face au manque de salades

Durant l’hiver, 80% des laitues consommées en Europe proviennent d’Espagne. "La concurrence des produits espagnols et italiens est quasiment inexistante sur l'ensemble des variétés, les cultures ayant subi d’importants dégâts, conséquences des conditions climatiques défavorables. Ainsi, la demande n’est plus entièrement satisfaite et les cours ne cessent de grimper sur toute la gamme. Les cours sont très supérieurs à la moyenne quinquennale", relève France AgriMer. Tesco, le leader de la grande distribution britannique, a notamment demandé à ses clients de n’acheter qu’au maximum trois laitues iceberg par personne. En France, Bonduelle fait part de difficultés d’approvisionnement. La surconsommation de salade en Grande-Bretagne a même engendré l’essor du hashtag #lettucecrisis (crise de la laitue)…

Réagir à cet article

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus