Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Mondial de l'Auto : Centthor, le fabricant de stands sur-mesure pour Renault, Citroën et Michelin

, , , ,

Publié le , mis à jour le 22/10/2014 À 15H36

Reportage Elle ne vend pas de voitures mais c'est pourtant  l'une des entreprises les plus mobilisées pour le Mondial de l'Automobile qui a eu lieu du 2 au 19 octobre à la Porte de Versailles. L'Usine Nouvelle a poussé les portes des installations de Centthor à Wissous (Essone), concepteur et fabricant de stands depuis plus de 30 ans. Les marques françaises, Renault, Citroën, DS et Michelin lui ont fait confiance pour cette édition 2014 : un rendez-vous parisien incontournable pour le secteur automobile qui nécessite de disposer de vitrines aussi prestigieuses qu'éphémères. L'occasion de partir à la rencontre d'un acteur caché du Mondial en le suivant de la création au démontage des stands.

Mondial de l'Auto : Centthor, le fabricant de stands sur-mesure pour Renault, Citroën et Michelin © Centthor

A quelques jours du démarrage du plus grand événement automobile de l'année, le Mondial de Paris, une entreprise s'affaire en coulisses. Avec 30 ans d'expérience dans la fabrication de stands, Centthor a pour mission de couvrir 13 000 m2 d'espace pour ses clients présents dans le Hall 1 de la Porte de Versailles.

Pour cette édition 2014, trois grandes marques automobiles françaises - Renault, Citroën et DS - et le leader mondial du pneumatique, Michelin, lui ont en effet confié la réalisation de leurs vitrines, aussi prestigieuses et imposantes qu'éphémères. Et pour préserver au maximum le secret des annonces entre des groupes concurrents, les responsables de projet sont logiquement tenus à un devoir de confidentialité.

Du petit stand au pavillon géant

"Centthor est une entreprise quasi-unique car nous disposons de notre propre unité de production et nous sommes capables de prendre en charge la mise en place d'un stand de sa conception à son installation sur le lieu de l'évènement jusqu'à son stockage en vue d'une réutilisation", explique Farid Kara, responsable du développement et du marketing. Fondée en 1984 sous le nom de LY4, la société est rachetée en 2004 par un entrepreneur, Gilles Coulon, qui lui donne son nom actuel. Depuis, Centthor a connu une forte croissance : le chiffre d'affaires est passé de 7 à 21 millions d'euros et l'entreprise compte maintenant 70 salariés permanents contre une vingtaine seulement il y a 10 ans.

Au-delà de l'automobile, d'autres grands groupes ont déjà fait appel à ses services, comme le fournisseur de matériel médical Boston Scientific ou Honeywell, spécialisé dans l'équipement des bâtiments industriels. Ses plus gros chantiers : la réalisation des imposants pavillons du ministère de la Défense au dernier salon du Bourget en 2013 ou la fabrication de l'ensemble des installations temporaires de la Biennale des Antiquaires au Grand Palais. Mais Centthor réalise également des petits stands de 6 mètres carrés pour des entreprises ayant besoin d'un espace de rencontre sur des salons de recrutement par exemple. "Avec une telle variété dans notre offre, les budgets de nos clients vont d'environ 10 000 euros à plusieurs millions", note Farid Kara.

La conception, le stand imaginé

Installé à Wissous dans l'Essone depuis 2007, Centthor dispose d'un bureau d'étude rattaché à l'unité de production, ce qui lui permet de proposer une offre de stand en adéquation avec la demande du client et avec le contexte de l'évènement où il souhaite être exposé. Trois designers assurent cette mission de "transformation des mots en volumes et en émotions". Ils sont ainsi en constante interaction avec, d'un côté, l'entreprise cliente qui doit valider leur projet et, de l'autre, les ingénieurs de Centthor qui dessinent les plans du stand avant la production.

Un ingénieur de Centthor utilisant un logiciel pour dessiner les plans d'un futur stand

Une fois le projet global défini, le stand est modélisé sous forme d'une maquette numérique et parfois physique dans lequel le client peut évoluer et éventuellement repérer les dernières modifications à apporter. Grâce à un système de fabrication assistée par ordinateur, les ingénieurs réalisent ensuite les dessins des différents éléments à produire et qui composeront le stand. Dans cette étape, il faut prendre en compte de nombreux détails, comme le passage des câbles pour l'éclairage, les espaces réservés aux murs d'écrans, le positionnement des cloisons ou encore l'emplacement des bornes Wi-Fi.

A noter que certains groupes préfèrent conserver leurs partenaires habituels pour la conception de leurs stands. C'est le cas de Renault, qui a pensé son projet "The Bump" avec le cabinet d'architecte DGT, mais qui a choisi d'en confier la fabrication à Centthor.

Une maquette d'un stand réalisé pour Citroën en 2012

L'atelier de production, le stand prend forme

Une simple porte (bien insonorisée) sépare les bureaux d'étude de l'atelier de production. Sur un espace total de 5 000 mètres carrés, de nombreuses machines permettent de manipuler de grands panneaux en bois de résine ou d'aluminium pour des opérations de découpe. Des opérateurs surveillent l'avancement des programmes transmis par les ingénieurs des bureaux d'étude. Centthor investit régulièrement dans le renouvellement et la modernisation de ses outils de production pour gagner en qualité et optimiser ses coûts.

Peinture et imprimés, la touche finale

Les différents éléments composant le stand prennent ensuite le chemin de l'atelier de peinture pour y être recouvert d'une couche de laque. Pour compléter l'habillage des panneaux, Centthor dispose également d'une salle dédiée à l'impression numérique avec des machines capables d'imprimer sur des bobines de 1,3 mètre de large pour une longueur de 50 mètres. "Pour certaines impressions sur une même bobine, il faut compter entre 5 et 6 heures", indique Stevens Giorgetti, responsable du pôle signalétique et du studio d'impression.

En route pour le salon

Le stand terminé, "en kit", peut ensuite être transporté vers le lieu de l'évènement pour y être monté sur place. Pour se rendre compte du travail titanesque à réaliser, les milliers d'éléments composant le stand "The Bump" de Renault représente plus de 1800 mètres cubes de volumes de matériels à transporter, ce qui nécessite de recourir à l'équivalent de 40 à 50 camions semi-remorque. La structure du plancher intègre par exemple deux collines de 24 et 36 mètres carrés pour présenter les nouveaux véhicules de la marque sur un plateau tournant : un véritable puzzle avec plus de 20 000 pièces chacune. Au total, l'installation de ce stand mobilise environ 200 personnnes depuis quinze jours.

Dans une démarche éco-responsable, Centthor veille à utiliser des matériaux recyclables et s'assure que ses fournisseurs en bois participent au reboisement. Enfin et pour répondre à la demande de certains de ses clients, l'entreprise peut également conserver un stand démonté à la fin d'un évènement en vue de sa réutilisation. C'est le cas notamment du stand géant de Renault, utilisé depuis 2012 pour les salons européens et en Amérique latine. Centthor dispose ainsi d'un centre de stockage de 15 000 mètres carrés à Villebon-sur-Yvette, à quelques kilomètres de son centre de Wissous. De quoi rallonger la durée de vie et donc limiter le coût des plus grands ouvrages qui demandent plusieurs mois de travail.

Le stand Renault du Mondial de l'Auto 2014 en cours d'installation

En vidéo, le montage en accéléré du stand de Renault lors du Mondial de l'Auto 2012 :

Le démontage des stands en photos

Un dernier Cactus sur le stand Citroën

Des employés de Centthor en plein démontage du stand de Renault

Les camions prêts à emporter les différents éléments qui composent les stands vers l'entrepôt de Centthor

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • CENTTHOR à WISSOUS (91320)

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus