Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Daher investit à Tarbes pour accompagner les montées en cadences de l'A350

, , , ,

Publié le

L'équipementier aéronautique Daher pousse les murs de son site Daher-Socata de Louey près de Tarbes (Hautes-Pyrénées) où un nouvel hangar de 4 000 mètres carrés devrait être mis en service d'ici quelques semaines pour accueillir la nouvelle ligne de production des trappes de train d'atterrissage de l'A350.


Daher - Ligne de production des trappes de l'A350-placement de fibre

Après les phases de développement engagées dès 2008, puis les livraisons des premières pièces de séries, la montée en cadences du programme A350 nécessite de nouveaux investissements chez l'équipementier aéronautique Daher, dont le site Daher-Socata de Louey, dans le sud de l'agglomération de Tarbes (Hautes-Pyrénées) a été retenu pour la réalisation des trappes de train d'atterrissage en matériaux composite de l'ensemble de la famille A350 XWB.

Dans la foulée des premiers exemplaires destinés à l'A350-900, la première trappe de train d'atterrissage pour l'A350-1000 a été livrée en septembre 2015 à l'avionneur européen. L'objectif est maintenant de fournir les deux modèles de front. Déjà, six à huit trappes par mois sortent de l'usine de Tarbes et le rythme devrait encore s'accélérer progressivement sur les prochaines années. Fabrice Brégier, président et CEO d'Airbus l'a confirmé début octobre 2015 à Toulouse : l'avionneur table sur un objectif de 18 appareils par mois à l'horizon de 2018.

Un nouvel hangar de 4 000 mètres carrés

Pour faire face à son plan de charge, Daher a lancé la construction d'un nouvel hangar de 4 000 mètres carrés à Louey, dont la mise en service devrait intervenir dans les prochaines semaines, avec la mise en place de nouveaux équipements, dont du placement de fibres composites robotisé.

Le groupe Daher, dont le siège est à Orly, dans l'Essonne, emploie 8 100 salariés, dont 1 500 sur le site de Louey. Le groupe compte une dizaine de sites industriels en France, notamment dans le Loir-et-Cher, la Sarthe, la Loire-Atlantique, la Haute-Garonne et les Bouches-du-Rhône et a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 970 millions d'euros.

Marina Angel

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus