Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Daher inaugure à Tarbes sa nouvelle ligne de production des trappes principales de l'A350

, , , ,

Publié le

Le groupe Daher vient d'inaugurer sur son site de Louey (Hautes-Pyrénées) une nouvelle ligne de production dédiée aux trappes de train d'atterrissage de l'A350. Un investissement qui s'inscrit dans une enveloppe globale de 20 millions d'euros.

Daher inaugure à Tarbes sa nouvelle ligne de production des trappes principales de l'A350
La ligne d'assemblage des trappes de train d'atterrissage de l'A350 sur le site de Louey.
© Marina Angel

Pour répondre à la montée en cadence de l'A350, l'équipementier aéronautique Daher a modernisé ses process. Il vient d'inaugurer, vendredi 17 juin, sur son site de Louey, à proximité immédiate de l'aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées (Hautes-Pyrénées), une ligne de production semi-automatique d'un nouveau genre, dite "taktée", pour assurer la fabrication des trappes de train d'atterrissage de l'A350.

Une ligne taktée semi-automatique

Sur le modèle de l'industrie automobile, l'assemblage final des trappes a été décomposé en postes de travail sur une ligne fixe. Chaque trappe est chargée en début de ligne sur une navette, qui lui permet d'avancer de poste en poste, jusqu'en sortie de ligne. Il s'agit en fait d'une double ligne, pour assurer à la même cadence la production des panneaux de gauche et de droite des trappes. La ligne est ainsi constituée de sept postes "gauche" et de sept postes "droit" (1 poste de chargement des trappes sur navette, 4 postes d'assemblage, 1 poste de déchargement et 1 poste de finition), aménagés sur deux niveaux pour tenir compte de la taille des panneaux.

La ligne permet d'accueillir aussi bien les trappes de l'A350-900 que celles de l'A350-1000. L'équipementier s'est ainsi donné les moyens de monter en cadences, avec une capacité de production qui pourrait atteindre, dès 2017, 13 paires de trappes par mois. Suffisant pour l'heure, compte tenu des cadences de livraison annoncée par l'avionneur pour son nouveau long courrier. Airbus s'est engagé à livrer dix appareils par mois d'ici 2018.

Pas d'inquiétude en cas de nouvelle révision à la hausse. "Tout est déjà prévu", précise Olivier Ballaire, responsable des méthodes. La ligne de production a été conçue pour accueillir éventuellement deux postes supplémentaires, en re-décomposant les tâches à réaliser sur chaque poste d'assemblage, ce qui permettrait de monter encore la cadence.

Un investissement de 20 millions d'euros

Pour accueillir cette nouvelle ligne d'assemblage des trappes, un nouvel hangar de 5 000 mètres carrés a été construit sur le site de Louey. Il héberge également une nouvelle machine de contrôle robotisée, qui permet de détecter les défauts sur les panneaux en composite des trappes, grâce à une technologie par ultrason. En outre, pour répondre au marché des trappes de train d'atterrissage de l'A350, composées à 56 % en composite, l'équipementier a également investi dans un nouveau procédé de placement de fibre de carbone entièrement robotisé, qui couple le robot de placement proprement dit, développé en partenariat avec la PME française Coriolis Composite, basée à Quéven (Morbihan), à un robot industriel Kuka. Une salle spécifique a dû être aménagée pour ce nouveau process. Ce sont pas moins de 20 millions d'euros qui ont été investis sur le site de Louey pour répondre à ce marché des trappes de train d'atterrissage de l'A350.

"Plus globalement, 106 millions d'euros ont été investis sur ce site industriel depuis cinq ans", a rappelé à l'occasion de l'inauguration de la nouvelle ligne taktée, Didier Kayat, directeur général de Daher. L'usine de Louey, anciennement Socata, a rejoint le groupe Daher en 2009 et emploie 1 500 salariés. Spécialisé dans la production de sous-ensembles et ensembles d'aérostructure, ce site est également historiquement dédié à la conception et la production des avions TBM.

Le groupe Daher, dont la direction générale est basée à Orly (Essonne), compte également une dizaine d'autres sites en France. Il emploie 8 500 salariés et a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 1,04 milliard d'euros.

Marina Angel

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus