Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Cornis invente la Google maps des pales d'éoliennes

Manuel Moragues , , ,

Publié le

Made in France

Cornis invente la Google maps des pales d'éoliennes

Les technologies du spatial au service de l’éolien. C’est le credo de Cornis, une start-up parisienne fondée en 2011 par deux polytechniciens passés par l’Agence spatiale européenne et le Cnes. Traitement du signal, d’image et analyse vibratoire sont au cœur de leur activité initiale de R & D et à l’origine de leur solution d’inspection de pales d’éoliennes. "Nous cherchions à sortir de la R & D pure et à développer un produit, explique le président Thibault Gouache. À partir d’échanges avec des industriels de l’éolien, nous avons identifié un besoin : faciliter et fiabiliser l’inspection des pales." Classiquement, l’observation des pales est effectuée par un expert envoyé sur place, ce qui est coûteux. Avec Cornis, un appareil photo à très haute résolution monté sur une tête robotisée "scanne" la pale en prenant une centaine de clichés.

L’opportunité

300 GW d’éolien sont installés dans le monde. Un volume qui devrait doubler d’ici à 2018. Les pales se compteront en millions. Leur maintenance doit s’industrialiser.

 

L’opération prend une à deux heures à un "simple" technicien. Resté dans son bureau, l’expert trouve sur son écran une "giga photo qu’il parcourt comme une carte Google maps et qui lui permet de repérer des défauts de 1 mm, de les mesurer, de les classer…" Entre les clichés et l’image, il y a toute la science de Cornis, que la start-up garde secrète en produisant tout en mode SaaS (Software as a service). Ses algorithmes savent, à partir de clichés isolés, produire un vrai document technique : une image de la pale avec l’exactitude de la géométrie et du repérage. Une gageure quand il faut coller des photos de milliards de pixels et que "rien ne ressemble plus à un bout de pale qu’un autre bout de pale". Le succès est au rendez-vous. En deux ans, cette solution a séduit GDF, EDF EN, Dong et Siemens. Cornis, qui se développe à partir de ses revenus et d’un prêt de Bpifrance, compte dix salariés. Il vise deux nouveaux grands comptes en 2015-2016 et prépare un système plus rapide.

Manuel Moragues

L’innovation

Cornis a mis au point une solution d’inspection à distance des pales d’éoliennes. À partir d’une centaine de clichés à haute résolution, les algorithmes développés par la start-up savent reconstituer une image exacte de la pale. Un document technique exploitable par les experts dans leur bureau.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

14/12/2014 - 13h06 -

Si nos polytechniciens pouvaient faire comprendre à nos promoteurs que ces machines nous ruinent et nous pourrissent la vie !
Répondre au commentaire

Les entreprises qui font l'actu

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus