Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Continental Automotive accélère sur la mobilité du futur avec un nouveau programme de R&D à Toulouse

, , , ,

Publié le

L'équipementier automobile Continental Automotive vient de donner le coup d'envoi d'un nouveau programme de R&D autour de la mobilité du futur.  Ce grand projet,  qui devrait mobiliser plus de 200 millions d'euros sur 5 ans,  sera piloté à partir de Toulouse, par les équipes d'une toute jeune filiale du groupe, Continental Digital Services France (CDSF).

Continental Automotive accélère sur la mobilité du futur avec un nouveau programme de R&D à Toulouse
Christophe Sirugue, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, en charge de l'Industrie, du Numérique et de l'Innovation et Antoine Jouin (au centre) inaugurent la nouvelle filiale Continental Digital Services France (CDSF), entourés d'élus locaux.
© Marina Angel

Pour accélérer sur la mobilité du futur, l'équipementier automobile Continental Automotive vient de donner le coup d'envoi à Toulouse d'un nouveau programme de R&D, qui devrait mobiliser plus de 200 millions d'euros sur 5 ans, autour de la mobilité du futur. A la clef, la création de plusieurs centaines d'emplois ! L'Etat, via le PIA (Programme des Investissements d'Avenir) et l'appel à projets de l'Ademe sur le véhicule du futur, devrait apporter son concours, ainsi que l'Europe, pour des participations dont les montants devraient être précisés avant la fin de l'été 2017. De leurs côtés, le conseil régional Occitanie et Toulouse Métropole se sont déjà engagés à hauteur de 5 millions d'euros chacun.

"Ce projet majeur s'inscrit dans le cadre du projet eHorizon, lancé depuis plusieurs années et déjà déployé sous sa forme statique, à savoir sans connexion, ni échange entre les différents véhicules", a souligné à cette occasion, Antoine Jouin, le président de Continental Automotive France. Avec ce nouveau volet "dynamique", l'objectif est d'agréger et de partager en temps réel (via le cloud) l'ensemble des données issues des multiples capteurs et systèmes embarqués sur les véhicules. "Il s'agit de donner aux véhicules connectés et autonomes la capacité de voir au-delà de la portée de ses propres capteurs, c'est à dire au-delà de 300 mètres", précise Antoine Jouin. Ce grand projet sera piloté à partir de Toulouse, par les équipes d'une toute jeune filiale du groupe, Continental Digital Services France (CDSF), inaugurée ce 16 mars, en présence de Christophe Sirugue, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, en charge de l'Industrie, du Numérique et de l'Innovation.

150 emplois prévus dès la fin 2017

Implantée au cœur du site toulousain de Continental Automotive, où sont déjà regroupés un centre de R&D d'excellence mondiale du groupe et un site majeur de production en grandes séries d'équipements électroniques pour l'automobile, CDSF démarre actuellement en mode start-up, avec une première équipe de 25 salariés. L'idée est de recruter très vite des spécialistes de disciplines très diverses, notamment des experts en big data, en intelligence artificielle, en logiciels embarqués, en cybersécurité, mais aussi des géomaticiens et des statisticiens et de les faire travailler ensemble, en favorisant le partage de connaissance, au sein d'équipes projets agiles et pluridisciplinaires. L'effectif sera porté à une cinquantaine de personnes dès les prochaines semaines et devrait passer le cap des 150 emplois avant la fin de l'année 2017. Une croissance démographique qui conduit Continental Automotive à étudier de nouvelles extensions immobilières. En attendant, des locaux provisoires ont déjà été aménagés sur le site de Toulouse.

Des premiers partenariats avec le Laas-CNRS et Météo France

L'objectif de Continental Automotive est également de s'adosser à la dynamique de l'écosystème local. Des premiers partenariats sont déjà engagés avec le Laas-CNRS (Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes) et avec Météo France, avec un projet spécifique lié aux capteurs de températures et d'humidité embarqués sur les véhicules. Chaque véhicule contribuerait ainsi à donner des informations qui pourraient être exploitées en temps réel pour apporter plus de sécurité sur la route. D'autres partenariats seraient déjà à l'étude. "Plusieurs constructeurs automobiles nous ont sollicités et nous souhaitons aussi associer très vite des start-up à notre dynamique", précise Antoine Jouin.

Continental Automotive France, qui a réalisé 734 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016, emploie 3 216 salariés, dont 2 650 en Occitanie, répartis entre le site de Toulouse, où est concentré le gros des troupes, avec plus de 1 900 salariés et les deux sites de Boussens (Haute-Garonne) et de Foix (Ariège).

Marina Angel

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • CONTINENTAL AUTOMOTIVE à TOULOUSE (31000)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus