Constellium, nouveau nom d'Alcan EP pour une nouvelle stratégie

Par  - Publié le
Constellium - Alcan EP
© D. R.

On ne parlera plus désormais de l'ex fleuron français de l'aluminium, Alcan Engineered Products, mais bien de Constellium. Christel Bories, directrice générale du groupe, profite de ce changement de nom pour appliquer un développement de plus en plus tournée vers les pays émergents.

Alcan Engineered Products (Alcan EP) fait un nouveau pas vers son indépendance face à son ancien propriétaire, Rio Tinto. Après le rachat effectif en janvier dernier d'une partie du groupe par le fonds d'investissements Apollo (51%) et le Fonds stratégique d'investissement (10%), Alcan EP s'émancipe sous ce nom à consonance latine Constellium. En 2010, le groupe a généré 4,4 milliards de dollars de chiffre d'affaires et comptait 9 500 employés dans le monde.

Constellium - Logo Dérivé du mot "constellation", ce nouveau nom est censé représenter "la large gamme de produits et services innovants du groupe" ainsi que "les collaborations fortes" présentes au sein du groupe. Quant au logo, il se compose de formes géométriques qui s'emboîtent, symbolisant "les possibilités sans limite qu'offre la matière", et autrement dit l'aluminium.

Mais surtout, cette nouvelle identité visuelle, dévoilée mardi 3 mai, est le moment choisi par Christel Bories, la directrice générale de Constellium, pour redéfinir également la stratégie du groupe. "Les trois quarts des ventes du groupes sont effectués en Europe, explique-t-elle. C'est le point faible du groupe. La répartition du chiffre d'affaires n'est pas assez orientée vers les pays émergents."

Priorité à l'aéronautique, l'automobile et l'emballage

Le groupe devrait donc se positionner dans les prochains mois en Asie et plus particulièrement en Chine, soit sous forme de joint-venture, soit de manière indépendante. "Au moment de la vente, nous avons stoppé des projets, reconnaît Christel Bories, Nous avons perdu entre trois et quatre ans."

Constellium va donner la priorité aux produits innovants dans l'aéronautique, l'automobile et l'emballage. Pour le premier, le groupe compte bien batailler contre le secteur des composites via son alliage Airware Aluminium-Lithium.
L'automobile devrait se développer notamment en raison de la demande chinoise. Quant à l'emballage, et la partie cannettes, cette branche reste stratégique, le groupe étant n°1 mondial.

A terme, Constellium vise un Ebitda de 10%. Sans pour autant annoncer son niveau actuel, Christel Bories affirme que cela représente "un saut considérable pour y parvenir". Pour 2011, le chiffre d'affaires pourrait avoisiner  5 milliards de dollars. Aucune information concernant les différents sites français n'a été annoncée.

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous